in

Morsures de chien : comment bien réagir?

Crédits : dimid_86/ istock

Le chien est le meilleur ami de l’homme, mais même bien éduqué, un accident peut rapidement arriver. Si l’on interprète mal les signaux qu’un chien peut nous envoyer, un mouvement brusque de notre part peut entraîner une morsure plus ou moins sévère. Que faire en cas de morsure ou griffure de chien ? Quels sont les risques pour notre santé ? Voici quelques conseils si cela arrive à l’un de vos proches. 

Les enfants sont les plus touchés

Les enfants ont du mal à décrypter les signaux que peut envoyer un chien du fait de leur jeune âge. Si un chien grogne parce qu’il ne veut plus jouer, ils ne sentiront pas obligatoirement de potentiel danger. Leur petite taille augmente les risques de se faire mordre au visage. Dans les pires des cas, l’enfant pourrait avoir besoin d’une reconstruction faciale en chirurgie.

Les morsures sont donc plus fréquentes entre 1 et 4 ans ainsi qu’entre 11 et 13 ans. Globalement, ce sont les personnes âgées de moins de 18 ans qui sont le plus victime de morsures de chien. Veillez donc à surveiller attentivement votre enfant près d’un chien que vous ne connaissez pas.

Évaluer la gravité de la plaie

Tout d’abord, sa localisation. Si la morsure a provoqué une plaie au visage, emmenez sans plus attendre le blessé à l’hôpital ou contactez les urgences. Les sutures et la désinfection de la plaie doivent être effectuées très rapidement. Si la plaie se situe au niveau du bras ou de la jambe, demandez à la victime si elle a la capacité de bouger ses doigts ou orteils. Cela permettra de vérifier qu’aucun nerf ou tendon n’a été endommagé.

bandage-médecin-blessure-morsure
Crédits : Jodi Jacobson/ istock

Nettoyer la blessure

Il faut savoir que la gueule du chien est un véritable nid à germes. Pour éviter l’infection, passez la plaie dans de l’eau savonneuse pendant 5 min. Appliquez ensuite une compresse avec de la gaze, imprégnée de désinfectant, puis amenez le blessé à l’hôpital.

Laver la plaie permet aussi de vérifier s’il y a une hémorragie ou non. Si elle continue de saigner, les urgences sont la seule option.

Vérifier les vaccins de chacun

Les risques d’infection sont nombreux : staphylocoque, tétanos, pasteurellose ou rage… Il est donc important de vérifier que la victime soit bien vaccinée contre ces maladies. Cela vaut également pour l’animal. Consultez son carnet de vaccination et faites-le suivre par un vétérinaire après l’accident. S’il s’agit d’un chien errant, le blessé doit être amené dans un centre antirabique pour y être directement vacciné.