in

Problèmes de thyroïde : quels sont les signes ?

Capture vidéo
Problèmes de thyroïde : quels sont les signes ?
noté 3.5 - 10 votes

La thyroïde est l’une des glandes les plus sensibles de notre corps. Lorsqu’elle ne fonctionne pas normalement, elle peut causer des problèmes de santé. Apprenez d’abord à différencier les symptômes de l’hypothyroïdie et de l’hyperthyroïdie. Généralement, les signes correspondant à un ralentissement cachent une hypothyroïdie et ceux qui entraînent une augmentation du métabolisme se rapprochent de l’hyperthyroïdie. Quels sont les symptômes des principaux problèmes de thyroïde ?

1) Les différents symptômes de l’hypothyroïdie

Des symptômes d’hypo-fonctionnement général

En cas d’hypothyroïdie, la chute du taux d’hormones thyroïdiennes entraîne une baisse de tonicité dans l’ensemble de l’organisme souvent accompagnée :

  • d’une asthénie, ou fatigue généralisée,
  • d’un besoin excessif de sommeil,
  • d’une prise de poids anormale même si l’alimentation reste inchangée,
  • d’une sensibilité au froid excessive,
  • d’un ralentissement des fonctions cérébrales tel que des troubles et perte de mémoire, des difficultés de concentration ou une dyslexie,
  • d’un ralentissement du rythme cardiaque, ou bradycardie,
  • d’un ralentissement du transit (constipation, ballonnements).

Les symptômes cutanés de l’hypothyroïdie

L’hypothyroïdie se manifeste également au niveau de la peau et des muqueuses, par exemple par :

  • une peau froide, sèche, pâle, ou épaisse,
  • un visage bouffi,
  • des ongles cassants ou striés, des cheveux secs ou une chute des cheveux,
  • des muqueuses en mauvais état rendant la voix plus rauque, et/ou une hypoacousie : la qualité de l’audition diminue avec l’atteinte du tympan.

Les symptômes neuromusculaires de l’hypothyroïdie :

  • un ralentissement psychomoteur,
  • une baisse de tonus,
  • des crampes et des raideurs musculaires,
  • des paresthésies (fourmillements dans les membres),
  • des spasmes musculaires.

Des signes associés

Les signes accompagnant l’hypothyroïdie sont divers et variés :

  • troubles du cycle menstruel,
  • péricardite ou insuffisance cardiaque,
  • hypercholestérolémie (taux de cholestérol trop élevé dans le sang),
  • tendance dépressive,
  • diminution de la libido.

Les signes cliniques spécifiques de l’hypothyroïdie

Chez l’enfant et le nourrisson

Chez l’enfant, les principaux symptômes de l’hypothyroïdie sont :

  • l’arrêt ou un ralentissement marqué de la croissance,
  • des difficultés à s’alimenter, une baisse d’appétit
  • des constipations régulières
  • un sommeil perturbé.

Chez le nourrisson atteint d’hypothyroïdie, on observe parfois un retard mental. Ne vous inquiétez pas, le dépistage effectué permet une prise en charge rapide limitant les conséquences pour l’enfant.

2) Les différents symptômes de l’hyperthyroïdie

En cas d’hyperthyroïdie, la glande thyroïde fonctionne de trop, elle sécrète des hormones en excès et dope certaines fonctions de l’organisme.

Cette forte et anormale production d’hormones peut entraîner une souffrance aussi bien tissulaire que métabolique : la thyrotoxicose.

Des signes d’hyper-fonctionnement général

L’excès d’hormones thyroïdiennes entraîne généralement :

  • une accélération du rythme cardiaque, aussi appelée tachycardie,
  • du stress,
  • de l’excitation,
  • une hyperactivité,
  • de la diarrhée,
  • un amaigrissement anormal malgré une alimentation inchangée, car l’organisme consomme plus d’énergie que d’habitude.

Les symptômes cutanés et muqueux de l’hyperthyroïdie

Cet excès provoque aussi des symptômes cutanés :

  • l’exophtalmie (œil globuleux),
  • une peau chaude, moite, ou amincie,
  • des cheveux fins et cassants.

Les symptômes neuromusculaires de l’hyperthyroïdie

Ces symptômes musculaires traduisent la souffrance des tissus des muscles :

  • une faiblesse musculaire suite à une fonte musculaire,
  • une amyotrophie, c’est-à-dire, une diminution du volume des muscles striés appelés aussi muscles squelettiques, soit les muscles qui répondent à la volonté de l’individu, ainsi que le muscle cardiaque.
  • une difficulté à mouvoir ses yeux due à l’exophtalmie (yeux globuleux).

Des signes associés

Dans l’hyperthyroïdie, l’excès de thyroxine entraîne l’apparition de signes significatifs de changements :

  • agressivité,
  • irritabilité,
  • hypersensibilité émotionnelle, et sensitive (lumière),
  • humeur changeante,
  • insomnie,
  • intolérance à la chaleur accompagnée d’hypersudation (transpiration importante et fréquente) et de thermophobie (phobie de la chaleur).

3) Les autres maladies de la thyroïde

Les autres maladies thyroïdiennes vont présenter des symptômes se rapprochant de l’hyperthyroïdie ou de l’hypothyroïdie.

 La Maladie de Hashimoto

La maladie de Hashimoto est une hypothyroïdie auto-immune. Elle peut être diagnostiquée lors d’une échographie, à l’aspect que prend la thyroïde.

La Maladie de Basedow

A l’inverse, la maladie de Basedow se rapproche de l’hyperthyroïdie bien qu’il s’agisse également d’une maladie auto-immune.

Voici ses principaux symptômes :

  • L’exophtalmie (yeux globuleux), assez significative de cette maladie (un seul œil peut être concerné).
  • Le goitre est généralement facilement palpable.
  • Des changements d’humeur marqués (cyclothymie : on passe de l’euphorie à la tristesse).
  • Parfois, des crises d’angoisses et paranoïa.

Source : Ooreka, Vulgaris Medical