in

Qu’est-ce que le syndrome de la souris d’ordinateur et comment l’éviter ?

© Djstute / Pixabay
Qu’est-ce que le syndrome de la souris d’ordinateur et comment l’éviter ?
noté 4 - 5 votes

En novembre 2015, l’Assurance Maladie avait présenté le bilan de l’année 2014 des maladies et accidents professionnels. Une conclusion étonnante en est ressortie : le nombre de troubles musculo-squelettiques, ou TMS, a fortement progressé : 87% des maladies professionnelles sont des TMS. Le syndrome de la souris en fait partie. En quoi consiste-t-il et comment se manifeste-t-il ? 

Syndrome de la souris et TMS : définitions

Le syndrome de la souris regroupe l’ensemble des troubles musculo-squelettiques (TMS) apparus suite à l’utilisation d’une souris d’ordinateur ou d’un ordinateur. La plupart des personnes qui en sont atteintes ressentent des douleurs dans les muscles et/ou les articulations dues à la frappe sur le clavier, aux clics sur la souris et au fait de travailler en face d’un écran de façon prolongée.

Généralement, ces TMS apparaissent après avoir effectué des mouvements répétitifs, un effort excessif ou s’être mis dans des positions articulaires extrêmes, se traduisant par des douleurs au niveau des tissus mous (muscles, tendons et nerfs).

Le syndrome de la souris n’est pas une pathologie à part entière mais un ensemble de pathologies diverses et variées. Il est donc recommandé de prendre rendez-vous avec votre médecin dès les premières douleurs. Celui-ci déterminera la pathologie exacte dont vous souffrez et vous préconisera un traitement ou des méthodes de travail à suivre car ces maladies peuvent devenir chroniques.

Quels sont les symptômes ?

Si vous avez mal au poignet et à la main, il peut s’agir du syndrome du canal carpien.

Mais le syndrome de la souris peut également se manifester via des douleurs, des raideurs ou une perte de flexibilité ou de force dans les articulations et les zones en souffrance : la main, l’avant-bras, les épaules, les genoux, le dos, etc.

Pour certains TMS, les personnes peuvent ressentir des fourmillements, des froideurs, des douleurs nocturnes et des engourdissements, notamment dans le pouce.

Néanmoins, la douleur dans les extrémités (doigts, paume, bras…) reste le premier signe d’un trouble musculo-squelettique.

Comment limiter ces douleurs ?

Travaillez dans une bonne position

D’abord, réglez l’inclinaison de votre écran d’ordinateur, qui doit être rehaussé à la hauteur des yeux. Votre clavier doit se situer à environ 10/15 centimètres de l’écran. Rapprochez le clavier et la souris au bord du bureau afin que le bras soit dans l’axe du corps et placez la souris dans le prolongement de votre épaule pour permettre à l’avant-bras de s’ appuyer sur la table.

De même, la souris ne doit pas être trop loin du clavier pour éviter d’avoir le bras tendu car cette position peut causer des douleurs à partir de la nuque jusqu’au doigt.

Choisissez un bon siège

Préférez un siège à roulettes, au dossier inclinable et réglable en hauteur pour que l’assise englobe les zones lombaires et dorsales.

Faîtes des pauses

Faites des pauses d’une dizaine de minutes toutes les 2 heures environ afin de soulager les pressions et efforts subis par les lombaires, les mains et les poignets.

Consultez !

Consultez un professionnel, ostéopathe ou kinésithérapeute.

Sources : Syndrôme de la souris, France TV Info, Journal des femmes