in ,

Torticolis : types, causes, symptômes, traitements

Crédits: IStock/ MotoEd

Vous vous retrouvez bloqué au niveau du cou sans possibilité de bouger la tête à gauche ou à droite ? Vous souffrez très certainement d’un torticolis. Nous vous présentons ici les différents types, les causes et les traitements pour faire disparaître la douleur et le blocage.

Les symptômes du torticolis

Il provoque de fortes douleurs au niveau de la nuque. Les muscles sont durs et contractés. Les mouvements de la tête sont difficiles et douloureux.

D’autres symptômes sont observables :

  • Des maux de tête
  • Des vertiges
  • Une fatigue
  • Une posture anormale de la tête et du cou
  • Chez le nourrisson, des pleurs inexpliqués et des troubles du sommeil

Les types de torticolis

Il en existe trois :

  • Le torticolis congénital du nourrisson est relativement fréquent. Il résulte généralement d’une mauvaise position dans l’utérus ou pendant l’accouchement
  • Le syndrome de Grisel, ou torticolis nasopharyngien, est un torticolis que l’enfant développe et qui apparait suite à une infection des voies aériennes supérieures (la bouche, le nez, la gorge, le larynx et la trachée). Cette affection est rare, mais doit être prise en charge rapidement
  • Le torticolis de l’adulte

Les causes

Cinq causes principales sont recensées dans le torticolis de l’adulte :

  • Des contractures musculaires causées par une mauvaise posture assise ou couchée
  • Des problèmes de la colonne cervicale ou de l’épaule comme les hernies discales ou l’arthrose au niveau des articulations entre les vertèbres du cou
  • Un accident de la route avec un impact fort qui a causé une entorse cervicale. Cette dernière crée des raideurs dans le cou à l’origine du torticolis
  • Une vieille blessure mal traitée qui provoque une instabilité au niveau de l’articulation
  • Dans le cas des torticolis chroniques que l’on nomme torticolis spasmodiques, cela est dû à un mauvais fonctionnement de certaines régions du cerveau ou à une irritation chronique d’un nerf qui entraîne des contractions involontaires des muscles du cou.  

Certaines personnes ont plus de chances de développer un torticolis :

  • Les personnes hyperlaxes dont les articulations sont très souples et mobiles
  • Les femmes qui sont souvent plus souples que les hommes
  • Les enfants qui ont des articulations en croissance donc plus instables

Le torticolis peut apparaître chez l’enfant lors d’une infection de la gorge, des dents ou des oreilles. La méningite peut aussi être responsable du torticolis.

Rear view shot of a woman suffering from a shoulder pain
Crédits: IStock/ NickyLloyd

Les traitements

Il existe plusieurs solutions:

  • L’arnica : c’est un antalgique et un anti-inflammatoire indiqué en première intention
  • L’argile verte : elle lutte contre l’inflammation et apaise la douleur. Mélangez 3 cuillerées à soupe d’argile verte avec 2 cuillerées à soupe d’eau tiède. Étalez la pâte sur un linge humide et appliquez-la immédiatement sur le cou. Laissez poser 5 à 10 minutes sans laisser sécher. Rincez.
  • L’ostéopathie et la chiropractie : il convient de réaliser un bilan de la mobilité afin de déterminer les manipulations nécessaires. Le torticolis sans complications est facilement traitable.
  • L’acupuncture limite les récidives. Le professionnel recherche les points qui vont soulager la zone douloureuse. La douleur peut augmenter après la séance, mais elle devrait disparaître dans les 48 heures.

En prévention, il est nécessaire d’avoir une bonne posture au travail et dans la vie en général. Le sport aide également à stabiliser les muscles en les rendant forts et mobiles. Ils remplissent ainsi mieux leur rôle protecteur des articulations.

Sources:

francetfv-education-logo-mini éducation