in

Antidépresseurs : 10 choses à savoir sur les antidépresseurs et leurs risques

© iStock

Au milieu du 20ème siècle, le monde comptait 6% de personnes dépressives, aujourd’hui, cette part a atteint 20%. D’après l’Organisation Mondiale de la Santé, la dépression est la première cause de handicap dans le monde et touche plus de 350 millions de personnes de tout âge. Dans la majorité des cas, les antidépresseurs sont prescrits par les médecins généralistes. Avant d’en prendre, lisez ces 10 choses à savoir sur les antidépresseurs et leurs risques !

1) Antidépresseurs en France : les chiffres

La France compte environ 3 millions de patients dépressifs. On estime que 10 à 20 % des Français peuvent passer par un épisode de dépression au cours de leur vie.

Davantage de personnes souffrent de dépression chaque année, une maladie qui touche davantage les femmes, généralement à partir de l’adolescence. Les antidépresseurs sont majoritairement prescrits par les médecins généralistes pour limiter le risque de suicide, qui représente 10 000 décès par an et 70% de personnes ayant présenté des signes de dépression.

50 à 60% des dépressifs ne seraient pas traités ou seraient mal pris en charge, c’est pourquoi le médecin généraliste a tendance à prendre des précautions pour la vie du patient en lui prescrivant des antidépresseurs, sans qu’il ait forcément le temps de le suivre ou de le convaincre de se faire suivre par un autre professionnel plus spécialisé.

2) Faut-il prendre des antidépresseurs ?

De préférence, non. Quand la dépression est modérée à sévère et conjugue deux ou plusieurs de ces symptômes, les antidépresseurs peuvent aider la personne souffrante à aller mieux, sachant qu’il existe également des alternatives naturelles simples et aussi efficaces :

  • perte de désir, de plaisir et d’envie
  • tristesse
  • fatigue intense, troubles du sommeil, angoisse
  • perte de l’appétit et de la libido
  • problèmes de concentration
  • incapacité à se projeter dans l’avenir
  • sentiment de dévalorisation et de culpabilité
  • irritabilité
  • douleurs musculaires
  • idées noires ou suicidaires…

Si plusieurs de ces signes sont réunis et durent plus de 15 jours, mieux vaut consulter un spécialiste tel qu’un psychiatre.

3) Les antidépresseurs sont-ils vraiment efficaces ?

Oui et non. Il faut attendre 2 à 3 semaines avant de remarquer l’effet d’un antidépresseur, c’est pourquoi ces derniers sont souvent prescrits en compléments d’anxiolytiques, qui vont agir sur le stress, l’angoisse et le sommeil.  

Au bout de quelques semaines, les molécules présentes dans les antidépresseurs vont se diffuser et agir chimiquement sur le cerveau, c’est pour cette raison que les patients sous antidépresseurs ressentent l’impression de “voir la vie en rose”. Même si ces réactions sont provoquées chimiquement, l’humeur s’améliore, l’anxiété diminue et les patients retrouvent le sommeil. Les autres symptômes disparaissent progressivement.

Ces médicaments antidépresseurs chimiques guérissent la dépression en 4 mois au minimum mais le traitement doit continuer d’être suivi même lorsque le patient se sent mieux. C’est un cercle vicieux car le médicament développe une addiction et le patient a tendance à ne plus vouloir arrêter d’en prendre quand il y est trop habitué.

Testez d’abord tous les remèdes et traitements naturels possibles et reconnues par la Science avant de prendre des antidépresseurs, dont le montant des recettes s’élèvent en milliards de dollars chaque année dans le monde.

4) Quels sont leurs effets indésirables ?

Les antidépresseurs peuvent causer des effets indésirables qu’il faut surveiller attentivement :

  • troubles digestifs
  • maux de tête
  • sécheresse buccale
  • somnolence, insomnie
  • prise de poids modérée dans 50% des cas
  • troubles de la libido (désir sexuel).

Ces effets indésirables sont assez nombreux, alors que les solutions naturelles pour lutter contre la dépression n’en comportent pas mais au contraire, induisent d’innombrables bienfaits pour la santé !

5) Quels sont les risques pour la santé liés aux antidépresseurs ?

Le premier risque pour la santé causé par la consommation d’antidépresseurs est la dépendance, ou l’addiction aux médicaments complémentaires de la famille des benzodiazépines comme les somnifères et les anxiolytiques.
Ces médicaments ont une action immédiate à courte induisant une accoutumance, une perte de leur efficacité et le désir des patients d’en consommer des doses plus importantes pour obtenir le même effet.

Ce cercle vicieux causé par la dépendance aux anxiolytiques rend le sevrage difficile.