in

Antidépresseurs : 10 choses à savoir sur les antidépresseurs et leurs risques

© iStock

6) Quel antidépresseur choisir ?

Si les antidépresseurs s’imposent, il faut savoir qu’il existe plusieurs classes d’antidépresseurs pour booster la sérotonine, la dopamine et la noradrénaline, trois neurotransmetteurs qui ont tendance à manquer chez les personnes dépressives.

C’est le généraliste ou le psychiatre qui détermine les médicaments nécessaires en fonction des symptômes des patients et leur profil. Il faut parfois en tester plusieurs avant de trouver le juste équilibre et savoir qu’un patient sur trois résiste au traitement.

7) Peut-on se passer d’antidépresseurs ?

OUI ! Avec du soutien moral et des activités comme sortir avec des amis, écouter de la musique, faire du sport et des sorties en nature, etc, la dépression peut s’évanouir rapidement, entre quelques semaines à quelques mois. C’est là qu’il faut pouvoir compter sur des êtres chers, des amis, de la famille, des collègues, un(e) petit(e) ami(e)…

Toutefois, si la personne n’est pas assez entourée et a des idées noires, mieux vaut qu’elle soit suivie par un psychologue, un psychiatre ou un psychanalyste pour réduire le risque de suicide, même si ce dernier ne fait qu’écouter et ne prescrit pas de médicaments anxiolytiques ou antidépresseurs.

La méditation, l’hypnose, l’acupuncture, l’acupresion, la naturopathie, l’aromathérapie, le bénévolat, sont autant d’alternatives naturelles qui existent pour se sentir mieux et sortir de la dépression. 

8) Antidépresseurs VS placebo

Les placebos ne sont pas de vrais médicaments mais ils en ont l’aspect et dans la majorité des cas, ils semblent avoir des effets similaires aux véritables médicaments antidépresseurs.

Les laboratoires rendent rarement publics les résultats négatifs de leurs études, ce qui sème encore des doutes. De plus, ils sont testés sur des patients dépressifs légers, ce qui a pu fausser les résultats existants.

9) Faut-il laisser les adolescents prendre des antidépresseurs ?

Non. D’après l’Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM), les antidépresseurs ne doivent pas être prescrits aux adolescents, sauf si la dépression est considérée comme grave ou si la psychothérapie est inefficace. 

Ceux-ci doivent être davantage suivis en psychothérapie car au début du traitement, les antidépresseurs peuvent supprimer l’inhibition et augmenter le risque de passage à l’acte suicidaire, notamment chez les adolescents impulsifs.

10) La dépression est-elle liée aux saisons ?

Oui, la dépression est souvent liée aux saisons, et particulièrement à l’automne et à l’hiver, c’est ce qu’on appelle la dépression saisonnière. Elle principalement les personnes très sensibles à la luminosité du jour, qui décline entre l’automne et l’hiver.

Les balades à l’air libre quotidiennes, même lorsque le ciel est nuageux, permet de recharger l’organisme en vitamine D et de retrouver le moral naturellement. Il existe également des compléments alimentaires biologiques concentrés en vitamine D, sous forme de gélule.

Sources : Arte Future, Esanté

Articles liés :

Antidépresseurs, anxiolytiques : voici 6 alternatives naturelles

Sylvothérapie : pourquoi vous devriez faire des bains de forêt

Stress, déprime, insomnie : les remèdes homéopathiques