in

Dépression saisonnière : causes, symptômes et traitement

© iStock
Dépression saisonnière : causes, symptômes et traitement
noté 5 - 1 vote

Vous vous sentez fatigué(e), improductif(ve), triste, irritable et ce particulièrement quand l’automne et l’hiver arrivent ? Alors vous faites peut-être partie des 10 à 20%  de la population française atteinte de dépression saisonnière à partir de l’automne et parfois pendant tout l’hiver. Le manque de soleil est la principale cause de cette petite baisse de moral temporaire. Comment la reconnaître et la combattre ?

Les causes de la dépression saisonnière

En automne, le passage à l’heure d’hiver, mais surtout la diminution de l’intensité et de la durée de lumière solaire, constitueraient les principaux facteurs déclencheurs de la dépression saisonnière, qui touche principalement les femmes (75% des personnes atteintes.) 2 à 3% d’enfants en seraient également victimes à partir de l’âge de dix ans.

Les symptômes de la dépression saisonnière

Comme pour un épisode dépressif, la dépression saisonnière peuvent entraîner une tristesse permanente plus vive le matin et le soir, une perte d’intérêt, de l’irritabilité, des troubles du sommeil, une perte ou un gain de poids, voire même des pensées suicidaires.

Par rapport aux autres types de dépressions, les victimes de dépression saisonnière ont davantage tendance à l’hypersomnie (trop de sommeil) et à la boulimie (trop manger), en étant surtout attirés par des produits sucrés. Ces personnes ont donc tendance à grossir pendant l’hiver.
La dépression saisonnière peut être embarrassante dans la vie quotidienne, notamment au travail et plus généralement dans les relations avec les autres.

depression-femme-pixabay
© Pixabay

Comment s’en débarrasser ?

Il existe aujourd’hui de nombreux moyens de vaincre la dépression saisonnière naturellement, autrement que par la prise de comprimés anti-dépresseurs, dont les effets secondaires peuvent être encore plus dangereux…

La luminothérapie par exemple, consiste à s’exposer au maximum et au quotidien à la lumière du jour. Cette méthode a pu largement faire ses preuves. La photothérapie s’en rapproche, elle propose des séances d’exposition à la lumière dans des cabines à UV (ultraviolets) spécialement aménagées, pendant une demi-heure à une heure.
L’exercice physique et le sport sont également de bons traitements naturels contre la dépression saisonnière car le corps libère des endorphines pendant l’effort, largement reconnues pour leurs effets anti-dépression.

soleil-femme-pixabay

Certains aliments comme les fruits et les légumes sont également connus pour lutter contre la fatigue et la perte d’énergie comme les aliments riches en magnésium.

Beaucoup d’autres médecines alternatives et naturelles sont à explorer : énergéticiens, phytothérapeutes (guérison par les plantes), acupuncteurs, hypnotiseurs, etc. avant d’envisager la visite d’un psychothérapeute et les médicaments antidépresseurs.

Source

Articles liés :

Connaissez-vous les 5 principales causes de dépression ?

Ménopause : 5 plantes pour mieux la supporter

Vous pleurez après l’amour ? Vous souffrez de dysphorie post-coïtale