in

Apprenez à reconnaître les 10 signes précurseurs de la maladie d’Alzheimer

reconnaître maladie d'Alzheimer
© Garrondo / Wikimedia
Apprenez à reconnaître les 10 signes précurseurs de la maladie d’Alzheimer
noté 5 - 2 vote[s]

La maladie d’Alzheimer n’est pas un trouble qui apparait du jour au lendemain. Des signes apparaissent au fur et à mesure jusqu’à ce la maladie devienne plus forte. Si parfois certains de ces signes ne sont que des symptômes de maladies permettant d’avoir accès à un traitement, il arrive aussi qu’une multiplication de ces signes ne soient des signaux d’alarme. Voici 10 signes précurseurs de cette maladie qui doivent entraîner une consultation chez le médecin pour poser un réel diagnostic.

1) Des pertes de mémoire fréquentes

On a tous déjà oublié un prénom ou un rendez-vous, on s’en souvient généralement après coup et cela peut arriver à n’importe qui. Mais une personne qui souffre de cette maladie oubliera souvent des choses récentes et ne s’en souviendra plus jamais après.

2) Les tâches quotidiennes deviennent un calvaire

Certes, tout le monde a des moments d’inattention ou fait des erreurs en réalisant une tâche quotidienne. Mais une personne malade oublie comment écrire, cuisiner, mettre des boutons ou encore comment éplucher des légumes pour ne citer que ces exemples.

3) Le langage est imparfait

Vous connaissez sûrement ce que cela fait d’avoir un mot sur le bout de la langue et de ne pas le trouver. Mais un malade se verra dans l’incapacité de finir une phrase ou emploiera des mots inexacts. La compréhension devient compliquée.

4) Du mal à se repérer dans le temps et l’espace

Avez-vous déjà eu du mal à vous rappeler du jour de la semaine ou oublié l’endroit où vous alliez ? Une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer peut penser qu’elle est à une autre saison ou une autre année. Même un lieu bien connu peut devenir inconnu : la personne ne peut plus rentrer chez elle et elle ne sait plus comment elle est arrivée là où elle est.

5 ) On peut moins se fier à son jugement

Quand on est malade, on laisse parfois trainer avant de finalement se rendre chez le médecin. Quelqu’un qui souffre d’Alzheimer ne se rend pas compte de la gravité de sa situation et en vient même à la banaliser. Il n’est pas rare qu’une personne qui souffre de cette maladie prenne de mauvaises décisions à cause d’une difficulté pour juger une situation.

6) L’abstrait devient encore plus abstrait

Les chiffres deviennent un grand charabia et la personne atteinte de la maladie ne sait pas ce qu’elle doit en faire. Il n’est pas rare qu’une personne atteinte d’Alzheimer dépense de manière déraisonnable.

7) Elle perd ses objets

Il ne s’agit pas juste d’avoir du mal à trouver ses clefs mais de l’impossibilité de trouver un objet car il est rangé au mauvais endroit (dans un endroit incongru et inapproprié).

8) Humeur ou comportement changeants

Tout le monde a une humeur fluctuante mais cela est encore plus marqué chez un malade qui peut passer en quelques instants des pleurs à un accès de colère ou à la joie sans que l’on ne sache réellement pourquoi.

9) Une personnalité méconnaissable

Certes, on évolue avec le temps. Mais il s’agit ici de changements plutôt radicaux. Par exemple, une personne ouverte et confiante deviendra renfermée et méfiante. La peur, l’apathie ou des comportements difficiles à gérer font leur apparition.

10) Le goût de rien

Tout le monde a des passage à vide ou le quotidien, le travail ou les sorties nous lassent, mais cela revient vite à notre goût quand l’enthousiasme revient. Une personne malade s’avère passive rapidement même si elle n’a pas un discours triste. Cette passivité sera telle que même des événements importants ne l’intéresseront plus.

Source

Article liés :

La maladie d’Alzheimer : causes, symptômes et traitements

38 % des malades d’Alzheimer ne vont plus voir leurs médecins

Grands-parents : le baby-sitting, remède naturel contre l’Alzheimer ?


Avatar

Écrit par Julie