in

Bégaiement : tout ce que vous avez toujours voulu savoir !

© iStock

Le bégaiement est un trouble de la parole qui apparaît dès l’enfance. Il se traduit généralement par une hésitation du langage qui entraîne certaines répétitions de mots, de syllabes ou de lettres. Avant l’âge d’entrer à l’école, les filles et les garçons ont les mêmes risques de souffrir du bégaiement. Cependant, une fois à l’école, les garçons sont trois fois plus exposés à ce problème que les filles. Ce trouble peut suivre l’enfant jusqu’à l’âge adulte. Voici quelques explications sur le bégaiement.

Bien reconnaître le bégaiement

1% de la population bégaye. Les bégaiements peuvent parfois être confondus avec des hésitations. En effet, il ne faut pas s’alarmer trop vite. Il peut en effet s’agir d’incertitudes lorsque l’enfant commence à apprendre le langage. Il pense pouvoir parler vite, mais sa méconnaissance des mots ne lui permet pas. Ce sont des situations très fréquentes chez les enfants de 3 à 5 ans. Le véritable bégaiement se manifeste entre 2 et 5 ans, dans certains cas plus tôt, et dans d’autres beaucoup plus tard, comme à la puberté par exemple.

Le bégaiement peut se manifester sous différentes formes :

  • répétition d’un mot d’une seule syllabe,
  • répétition d’une partie d’un mot,
  • vouloir faire un son sans y parvenir, o
  • u encore l’allongement d’un son.

La plupart du temps, des tics physiques accompagnent le bégaiement, au niveau des yeux notamment, et du visage en général.

Dans certains cas, le bégaiement peut s’intensifier. En effet, si l’enfant souhaite dire un mot sur lequel il a déjà beaucoup hésité auparavant, cela peut créer un petit traumatisme, et il mettra du temps avant de bien le prononcer. Certaines situations peuvent aussi être stressantes, comme parler devant plusieurs personnes. Cela augmente son stress, et le bégaiement peut être plus prononcé. Les situations peuvent aussi être stressantes à cause de mauvaises expériences passées, comme des moqueries, qui peuvent entraîner un manque de confiance en soi.

Quelles sont les causes et comment le soigner ?

Les causes du bégaiement peuvent être multiples. En général, la génétique joue un rôle important. En effet, si un membre de la famille a été bègue autrefois, il y a de grandes chances que ce soit l’explication. Mais le bégaiement peut aussi apparaître à la suite d’un choc émotionnel vécu par l’enfant, qui aurait eu pour conséquence d’augmenter sa tension, et de multiplier ses hésitations de parole.

Il est conseillé de consulter le plus tôt possible en cas de doute concernant le bégaiement d’un enfant, le plus souvent autour de 4 ans. Il est rare mais possible qu’avant 4 ans, l’enfant parvienne seul à arrêter de bégayer.

S’il n’y a plus aucun doute sur le diagnostic, il faudra consulter un orthophoniste, qui déterminera dès la première séance s’il s’agit bien de bégaiement et la méthode à suivre pour s’en débarrasser.

Au fil des séances, l’orthophoniste va apprendre à l’enfant à parler avec fluidité, grâce à des jeux et des exercices. Les parents seront d’ailleurs invités à participer, en adoptant eux aussi des conversations fluides et distinctes.

Source

Articles liés :

Enfants devant les écrans : des risques plus graves que prévu

Manque d’activité physique, le cœur de nos enfants est-il en danger ?

À partir de quel âge les enfants peuvent-ils être gênés par la nudité de leurs parents ?