in

Célibat et solitude : 3 avantages par rapport aux personnes en couple

bonheur joie mer plage
© Rawpixel / Pixabay
Célibat et solitude : 3 avantages par rapport aux personnes en couple
noté 5 - 2 votes

Comme on dit, “mieux vaut  être seul que mal accompagné”. Pourtant, nombreuses sont les personnes à redouter le célibat ou à hésiter à mettre fin à une relation par peur d’être seules. Voici au moins 3 avantages à vivre en solo d’après Jacqueline Kelen, écrivain et auteure de “L’esprit de solitude”.

1) La possibilité de prendre du temps pour soi

Dans la société occidentale, la solitude est trop souvent associée à l’isolement, à la séparation, au deuil, à l’abandon ou à d’autres concepts négatifs. Pourtant, on a besoin d’être seul au moins de temps en temps pour se reposer, méditer, se vider la tête, bref pour prendre du temps pour soi. La méditation peut être un bon moyen pour éviter l’angoisse de la solitude.

Le célibat, c’est la chance de pouvoir faire à peu près ce qu’on veut quand on veut. Par exemple, on peut partir en voyage ou en week-end avec qui on veut, où on veut. On peut travailler où on veut dans le monde entier. On peut rencontrer qui on veut, sans ambiguïté : un partenaire sportif, sexuel, adhérer à un club, à une association (bénévolat dans le social ou l’humanitaire, photographie, cirque, théâtre etc.)

2) La possibilité de mieux se connaître

La solitude, c’est se retrouver face à soi-même pendant un certain laps de temps, ce qui laisse du temps pour mieux se connaître, pour mieux comprendre et analyser ses défauts, ses qualités, son comportement, ses actions… Cette compréhension de soi-même est importante pour réaliser que l’on doit s’aimer soi-même et se faire confiance.

Cette connaissance intérieure nous permet aussi de mieux nous ouvrir aux autres, et donc de rompre plus facilement avec la solitude. Jacqueline Kelen conseille d’écrire dans un cahier “toutes les choses que l’on aimerait faire ou vivre, tous les rêves qui nous habitent sans laisser s’installer le barrage du rationnel.”

3) La possibilité de se rendre heureux/se

Chacun est responsable de sa vie, de ses choix, même s’il est parfois difficile de les assumer. La solitude nous offre souvent “une belle leçon”, d’après l’auteure, “il faut d’abord attendre de soi et non des autres. Il faut d’abord savoir compter sur soi et s’aider soi-même. Et les autres viendront vers vous car ils ne seront pas là pour, en premier lieu, combler vos manques ou animer votre vie.”

L’idée : chacun est responsable de son propre bonheur, pas les autres. A nous d’agir pour y parvenir.

Source

Articles liés :

La solitude plus meurtrière que l’obésité. Quelles solutions ?

À connaître ! 7 types de méditation et leurs bienfaits

20 rituels validés par la science pour se sentir mieux