in

Choléra : causes, symptômes et traitements

Crédits :Dr_Microbe/ istock

Le choléra est une maladie extrêmement virulente pouvant entraîner la mort en quelques heures. Elle est connue pour occasionner une diarrhée aqueuse aigüe sévère. Elle fut particulièrement destructrice à partir du XIXe siècle en se diffusant sur tous les continents et causant 6 pandémies. Aujourd’hui, entre 1.3 et 4 millions de personnes tombe encore malade du choléra. 

Quelles sont les causes du choléra ?

Le choléra est une maladie infectieuse causée par une bactérie : le vibrion cholérique. Cette dernière est présente dans l’eau sale ou certains aliments comme les fruits de mer. Le vibrion cholérique a pour premier réservoir l’homme. En effet, dans les formes les plus graves, le patient peut éliminer jusqu’à 1010 vibrions par millilitre de selles.

Le principal foyer de la maladie est le delta du Gange, situé en Inde.

maladie-eau
Crédits :kozorog/ istock

Quels sont les symptômes de cette maladie ?

Le choléra est principalement connu pour les diarrhées qu’il cause, ainsi que des vomissements :

  • La diarrhée en question est particulièrement sévère : elle peut atteindre 10 à15 litres par jour. Elle survient brutalement, sans signe annonciateur. À la différence d’une diarrhée classique, celle-ci est afécale, c’est-à-dire qu’elle ne contient pas de selles.
  • Des vomissements
  • Presque pas de fièvre
  • Des signes de déshydratation comme l’absence d’urine (anurie).

Cependant, la plupart du temps le choléra se manifeste de manière beaucoup moins intense et virulente. Dans ces cas-là, la diarrhée est plus classique.

Quels traitements possibles ?

Le point essentiel sur lequel lutter contre le choléra est la perte d’eau. Il est donc vital de constamment réhydrater le corps dans les premiers jours de la maladie. Pour cela, la majorité des patients devront prendre des sels de réhydratation orale (SRO). Ces sels sont à dissoudre dans 1 litre d’eau. Pour le premier jour de traitement, jusqu’à 6L d’eau contenant du SRO peuvent être ingérées chez les cas modérés adultes.

Cependant, pour les cas les plus graves, c’est-à-dire les plus déshydratés, l’hydratation devra se faire impérativement par intraveineuse. Des antibiotiques peuvent être également prescrits dans le but de raccourcir la durée de la diarrhée.

francetfv-education-logo-mini éducation