in

Crise d’asthme : causes, symptômes et gestes d’urgence

© Wavebreakmedia - istock
Crise d’asthme : causes, symptômes et gestes d’urgence
noté 5 - 2 votes

L’asthme est une maladie qui touche les voies respiratoires : les muscles de leur paroi se contractent, ce qui rend la respiration difficile. En cas de crise d’asthme, mieux vaut pouvoir reconnaître les symptômes et savoir comment réagir, notamment si on n’a pas de Ventoline à disposition.

D’où vient l’asthme ?

De nombreux facteurs environnementaux peuvent provoquer une crise d’asthme :

  • Les pollens ;
  • Les animaux domestiques ; 
  • Les acariens ; 
  • Les cafards et les blattes ;
  • Les moisissures.

Mais la crise d’asthme survient aussi en cas :

  • D’infections respiratoires ;
  • D’activités sportives ; 
  • De prise de certains médicaments ;
  • De fortes odeurs ou de vapeurs irritantes.

Crise d’asthme : quels symptômes ?

Certains facteurs sont capables de déclencher une crise d’asthme tels qu’une allergie, la prise de certains médicaments, la consommation de tabac ou une infection.

Lorsqu’une personne est diagnostiquée asthmatique, le médecin lui prescrit des médicaments broncho-dilatateurs comme la Ventoline, qu’elle pourra utiliser en cas de crise d’asthme. Toutefois, lorsque la personne ne dispose pas de son médicament (plus de stock, déplacement, oubli…), il faut pouvoir réagir.

Voici les principaux symptômes d’une crise d’asthme “légère” :

  • difficultés respiratoires (expiration prolongée),
  • sifflement à l’expiration,
  • angoisse,
  • difficulté à s’exprimer,
  • toux sèche.

Certains symptômes sont davantage représentatifs d’une crise d’asthme grave :

  • difficultés respiratoires durant plus de dix minutes,
  • aggravation de l’essoufflement et de l’élocution de la personne,
  • coloration bleue de la peau,
  • sueurs, 
  • épuisement,
  • perte de connaissance.

Crise d’asthme : comment réagir dans l’urgence ?

En cas de crise grave, si les symptômes ne sont pas rapidement pris en charge par un médecin, la respiration de la victime risque de s’arrêter, ce pourquoi il faut appeler le SAMU (15) dès les premiers signes de crise en l’absence de médicament.

Si les secours ne sont pas encore arrivés et que la victime perd conscience et cesse de respirer, le bouche à bouche est indispensable pour le maintenir en vie.

Comment pratiquer le bouche à bouche ?

Basculez prudemment la tête de la victime en arrière, relevez légèrement son menton et pratiquez deux insufflations par le bouche à bouche. Vérifiez son pouls au niveau de l’artère du cou et continuez si nécessaire jusqu’à l’arrivée des secours.

En cas de crise “légère”, il est important de calmer la personne qui fait une crise d’asthme, car l’angoisse risquerait d’empirer la crise.

Placez-la en position assise et demandez-lui de respirer lentement et profondément. Demandez-lui ensuite si elle dispose de son médicament à proximité, si non ou si c’est la première crise, appelez son médecin traitant et s’il n’est pas disponible, contactez le SAMU (15).

S’il s’agit d’une première crise, la victime n’a aucun médicament. Dans ce cas mettez-la dans la position où elle se sent le mieux, ne lui donnez aucun médicament sans prescription médicale et appelez son médecin traitant ou en son absence le SAMU (15).

Source

Articles liés :

Asthme : plus de 10 remèdes naturels à essayer

Bourgeon de pin sylvestre : contre la sinusite et les infections respiratoires

Sodas, boissons et jus sucrés : mauvais pour la santé des enfants selon Harvard