in

Comment éviter d’avoir mal aux oreilles en avion ?

© iStock

Si vous avez déjà pris l’avion, vous avez probablement déjà eu mal dans les oreilles notamment pendant le décollage et l’atterrissage. Ce n’est pas grave, il s’agit de la pression exercée par l’altitude sur vos tympans. Mais pourquoi a-t-on mal aux oreilles en avion ?  Comment l’éviter ?

Pourquoi peut-on avoir mal aux oreilles en avion ?

Au moment du décollage et de l’atterrissage, l’avion prend et perd de l’altitude rapidement. Cette différence brutale de pression a pour effet d’étirer la membrane du tympan, causant la douleur dans les oreilles, qui commencent d’abord par se boucher.

Sur la terre ferme ou sur l’eau, la pression ambiante, celle de l’extérieur de l’oreille, et la pression intérieure de l’oreille sont identiques. Elles s’équilibrent. Mais en prenant de l’altitude, la pression de l’air est modifiée et les oreilles doivent s’habituer à équilibrer les pressions externe et interne. C’est la trompe d’Eustache, un conduit qui relie l’oreille moyenne à l’arrière-nez, qui réalise ce travail d’équilibrage. Il s’agit d’un conduit qui s’ouvre et se referme pour se remplir d’air et qui permet d’égaliser la pression de chaque côté du tympan. En avion, ce changement est trop brutal pour que la trompe d’Eustache fasse son travail à temps.

Certains ne sentent rien de tout le trajet tandis que d’autres, notamment les plus jeunes, peuvent souffrir d’une douleur aiguë pendant le trajet et continuer sur la terre ferme pendant quelques heures.

Si au bout de quelques heures cette douleur ne passe toujours pas, consultez un médecin.

Le mal aux oreilles peut aussi être constaté pour les mêmes raisons en voiture, dans le train (qui passe dans des tunnels) ou en faisant de la plongée sous-marine.

Comment éviter la douleur dans les oreilles en avion ?

Pour supprimer la douleur, il faut rééquilibrer la pression à l’intérieur des oreilles avec la “manoeuvre de Valsalva”.
Prenez votre respiration, bouchez-vous le nez avec votre pouce et votre index et soufflez comme pour repousser l’air mais en gardant la bouche fermée. Cette action va permettre d’ouvrir les trompes d’Eustache qui vont rééquilibrer la pression.

Attention, ne répétez pas souvent ni violemment cette “manoeuvre de Valsalva” car vous risqueriez de souffrir davantage.

Vous pouvez également avaler votre salive, mâcher un chewing-gum ou bâiller fort pour faciliter l’ouverture des trompes. Pour les plus sensibles, recourir à des bouchons d’oreille peut parfois être efficace.

Articles liés :

Nettoyer les oreilles : les méthodes conseillées hors coton-tige

Problèmes d’audition : ne négligez pas les acouphènes !

Mal de l’air : 5 remèdes naturels pour faire bon voyage