in

Apprenez à détecter les grains de beauté dangereux grâce à cette technique

U.S. National Cancer Institute - Wikipedia
Apprenez à détecter les grains de beauté dangereux grâce à cette technique
noté 3.2 - 28 votes

Les grains de beauté, aussi appelés « nævi » en latin par les dermatologues, sont de petits amas de cellules mélanocytes, qui pigmentent la peau et les poils, situés sur la couche la plus profonde de l’épiderme. Brun foncé, brun clair, bleus, incolores, recouverts de poils ou ressemblant à une verrue, les grains de beauté ont des formes très différentes selon les individus. La plupart ne sont pas dangereux pour la santé, mais ils méritent toutefois d’être surveillés au cas où ils le deviendraient.

Comment les grains de beauté se forment-ils ?

Dès l’enfance, les premiers grains de beauté apparaissent et peuvent changer d’aspect en vieillissant. Un adulte possède en moyenne une trentaine de grains de beauté, le plus souvent situés sur des zones exposées au soleil comme les bras et les jambes.

Le nombre et la taille des grains de beauté d’un adulte dépendrait de son exposition au soleil pendant l’enfance. De même, les peux claires sont plus sensibles à cette exposition.

Pourquoi sont-ils parfois dangereux ?

Dans 75% des cas, les grains de beauté n’ont pas de conséquence sur notre santé. Rarement, il peut arriver que l’un d’eux se transforme en mélanome, une tumeur maligne. Ce risque de cancer de la peau est plus important si vous avez des antécédents familiaux, une prédisposition aux coups de soleil ou si vous faîtes souvent des UV ou des bains de soleil trop prolongés.

Aujourd’hui, tout le monde peut apprendre à contrôler ses grains de beauté grâce à L’ABCDE du mélanome, mis au point par les dermatologues. Ils ont crée un guide pour s’auto-examiner et reconnaître les signes précoces du cancer de la peau. Toutefois, si vous avez un doute, prenez rendez-vous avec un dermatologue.

Comment protéger ses grains de beauté ?

Le soleil étant le principal facteur de risque de développement d’un mélanome, protégez votre peau avec de la crème solaire (sans paraben, etc.) lorsque vous vous exposez, observez régulièrement votre peau et vérifiez toutes les zones de votre corps avec un médecin ou un dermatologue une fois par an si cela peut vous rassurer.

L’été, mettez un chapeau et évitez de vous exposer entre 11 et 16 heures, aux heures les plus chaudes.
Attention, aucun cosmétique n’assure une protection anti-UV à 100%, ajoutez un vêtement ou mettez-vous à l’ombre !

D’autre part, le saignement d’un grain de beauté suite à une écorchure ou une blessure n’est pas dangereux.

Quand s’inquiéter ?

Dans les cas suivants, il est recommandé de consulter un dermatologue :

  • Lorsqu’un grain de beauté apparaît et évolue rapidement ou plus vite que les autres
  • Lorsqu’un grain de beauté correspond à au moins 3 des 5 critères de la règle ABCDE :

–  A pour asymétrie : si on divise le grain de beauté en deux, les deux parties ne sont pas symétriques, ou identiques.

–  B pour bordure irrégulière : les bords du grains de beauté ne sont pas nets.

–  C pour différence de couleurs : le grain de beauté possède plusieurs couleurs : brun clair, brun foncé, rosé…

–  D pour dimensions : il fait plus de 6 millimètres

–  E pour évolutivité : il change rapidement ou plus rapidement que d’autres. Ce critère seul peut être le signe précurseur de certains mélanomes agressifs.

Sources : Madmoizelle, Syndicat Dermatos, Passeport Santé