in

Le grand froid favorise des risques graves pour la santé, selon l’OMS

froid neige hiver
© Pixnio
Le grand froid favorise des risques graves pour la santé, selon l’OMS
noté 5 - 1 vote

Au 26 février 2018, 9 cas de décès liés au grand froid avaient déjà été signalés depuis le début de l’année. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) souhaite rappeler les dangers du grand froid pour la santé.

Grand froid : davantage de maladies cardiaques et respiratoires

D’après l’OMS, les températures très froides (en-dessous de 0°C) favorisent les risques de développer des maladies cardiaques et/ou des problèmes du système circulatoire et respiratoires, surtout pour les personnes sans-abri qui dorment dans la rue, sous tente ou dans leur voiture.

Selon Zsuzsanna Jakab, directrice de l’OMS pour l’Europe, “même là où les températures ne sont pas très basses, le froid peut être néfaste de plusieurs manières pour la santé.” Le froid peut aggraver  ou augmenter :

  • les affections du système cardiovasculaire et/ou respiratoires,
  • les engelures et problèmes de peau (maladie de Raynaud),
  • le risque d’hypertension,
  • le risque d’infarctus ou d’accident vasculaire.

Certaines personnes sont plus exposées à ces risques, notamment :

  • les personnes âgées,
  • les enfants,
  • les sans-abri,
  • les personnes atteintes de maladies chroniques ou d’affections physiques ou psychiques.

L’OMS recommande aux pays concernés par les températures très froides en hiver de prendre des mesures pour protéger ces populations les plus fragiles.

L’ensemble des préfets du territoire a reçu pour consigne de mettre tout le monde à l’abri, en demandant aux maires d’ouvrir des gymnases ou des équipements publics si besoin en cas de grand froid, d’après Gérard Collomb, interviewé sur Europe 1 le 25 février.

Comment aider les personnes sans abri ?

La vie dans la rue rend les personnes sans abri vulnérables toute l’année, mais le froid a tendance à renforcer les difficultés.

Tout d’abord, vous pouvez aller parler avec les personnes connaissant ces difficultés et qui vivent dans votre quartier ou dans un quartier que vous fréquentez souvent. Si vous remarquez qu’elles subissent le froid, qu’elles ont besoin de soin ou si elles demandent à être hébergées, contactez le 15 qui se chargera de trouver une personne compétente pour lui venir en aide.

Si vous souhaitez vous rendre utile, vous pouvez vous rapprocher d’une association. Par exemple, La Croix Rouge est à la recherche de nouveaux bénévoles.

Ce type d’associations est aussi et toujours à la recherche de donateurs (Samu social, Croix-Rouge, Ordre de Malte, Secours Catholique, et autres associations locales à différentes échelles : département, communauté de communes, commune).

Exemple à Grenoble : “Depuis 30 ans, VivaCité combat la pauvreté, accompagne ceux qui souffrent de solitude, et encourage les familles dans leur mission d’éducation.”

Ce type d’associations locales est souvent à la recherche de nouveaux bénévoles et/ou de dons.

Source

Articles liés :

La solitude plus meurtrière que l’obésité. Quelles solutions ?

Bonheur : donner rend-il plus heureux que dépenser ?

Appel urgent ! 10.000 dons de sang nécessaires chaque jour