in

La magnétothérapie : quels bienfaits pour quels symptômes ?

© Capture vidéo / Youtube

Le magnétothérapeuthe utilise des aimants qu’il pose sur les zones du corps à traiter. Plusieurs techniques sont possibles, du bracelet magnétique à la stimulation magnétique trans-crânienne. Les origines de la magnétothérapie remontent aux époques de la Chine, de la Grèce et de l’Égypte anciennes. On utilisait alors des pierres magnétiques pour soulager la douleur. 

Magnétothérapie : quelles techniques ?

Plusieurs techniques peuvent être utilisées en magnétothérapie :

  • les champs électromagnétiques pulsés : on place une bobine alimentée par une source électrique autour de la partie du corps à soigner,
  • la stimulation magnétique trans-crânienne : on stimule le cerveau avec des électrodes pour soigner des pathologies neurologiques et psychiatriques;
  • le bracelet magnétique : son port pendant 12 semaines réduirait les douleurs de la hanche et du genou dues à l’arthrose, selon une étude publiée en 2004 (British Medical Journal),
  • les aimants statiques et les électro-aimants : selon une étude  publiée dans le Journal of Alternative and Complementary Medecine en 2005, ils seraient efficaces pour traiter divers types de douleurs.
  • la genouillère magnétique : on place des aimants directement sur le corps, cachés dans un bandage, une chaussure, un oreiller…
  • le corset magnétique : les aimants sont posés sur la peau et on les fait adhérer avec un sparadrap.

Quels bienfaits ? 

La magnétothérapie, selon les techniques utilisées, serait donc un excellent remède naturel pour :

  • augmenter la circulation du sang et de l’oxygène dans l’organisme,
  • soulager la douleur grâce à la libération d’endorphine,
  • lutter contre la rétention d’eau,
  • soulager les douleurs musculaires, 
  • traiter les douleurs inflammatoires, 
  • soigner l’arthrite et l’arthrose,
  • favoriser la régénération osseuse,
  • améliorer la motricité des patients atteints de la maladie de Parkinson,
  • renforcer le système immunitaire,
  • diminuer le taux de cholestérol (étude des Laboratoires Delawarr),
  • diminuer la tension artérielle (Smirnov VV, Solov’eva FV, Liashevskaia SP et Selezneva LIu),
  • traiter l’ostéoporose (NASA, aimants dans les combinaisons des astronautes),
  • traiter l’insomnie (Journal of Electronic Healthcare, 2008),

D’après une étude présentée au 5ème Congrès du “North American Academy of Magnetic Therapy” en 1999, les bio-aimants ont les mêmes effets que l’acupuncture. Ils éliminent la douleur sans piquer la peau.

Une autre étude menée par des chercheurs de l’université médicale de Baylor à Houston en 1997 avait déjà montré que l’exposition à des champs magnétiques soulageait rapidement les douleurs de l’arthrose et de l’arthrite en moins de 45 minutes et sans aucun effet secondaire. 76% des participants à l’étude qui ont été traités par magnétothérapie ont remarqué une nette diminution de leurs symptômes, alors que seuls 19% des sujets ont déclaré avoir été soulagés dans le groupe traité par placebo.

Aujourd’hui, certains soins magnétiques sont proposés en milieu hospitalier en France et à l’étranger.

Magnétothérapie : quelles contre-indications ?

Cette méthode est contre-indiquée :

  • aux femmes enceintes (manque de recul et d’études sur le sujet),
  • aux personnes portant un pacemaker ou un appareil similaire qui peut être déréglé,
  • aux personnes atteintes de troubles de la circulation sanguine.

Source

Articles liés :

Le do-in : comment se soigner par auto-massages

Quelles sont les 5 techniques utilisées en médecine traditionnelle chinoise ?

Médecine ayurvédique : quelles techniques ? Quels bienfaits ?