in

Poudre d’ortie : comment la faire et pourquoi ?

© ivan101 iStock
Poudre d’ortie : comment la faire et pourquoi ?
noté 2.5 - 2 vote[s]

Tout le monde connaît l’ortie, ou, plutôt, toutes les chevilles connaissent cette plante aux poils urticants pleins de venin. Mais tout le monde ne sait pas que cette plante possède aussi de nombreuses vertus médicinales. Ses racines sont notamment utilisées dans le traitement des troubles de la prostate. Ces feuilles, elles, sont très bonnes pour la peau, les cheveux et surtout notre organisme. 

Pourquoi utiliser de la poudre d’ortie ?

L’ortie est une plante qui fait peur, et ce, notamment, parce qu’elle pique. Pourtant, les plats en contenant se démocratisent aujourd’hui : soupe, confiture, gelée, etc. Mais son utilisation dans le domaine de la cosmétique et de la santé peut encore en rebuter certaines et certains.

Composition des feuilles

Les poils des feuilles des orties contiennent divers acides (formique, gallique et acétique), sans compter des flavonoïdes. Ces derniers sont réputés pour être de puissant antioxydant présent dans de nombreuses plantes, et donc, de nombreux remèdes naturels.

Mais ça ne s’arrête pas là ! L’ortie est également très riche en minéraux comme le calcium, le magnésium, le zinc et surtout le fer, ainsi que de la silice pour fixer le tout. Vous trouverez également bon nombre de vitamines, et notamment celles du groupe B (2, 5 et 9).

ortie-pixabay
© Pixabay

Les bienfaits sur la santé

La poudre de feuilles d’ortie est donc composée de nombreux minéraux et vitamine la rendant très efficace pour lutter contre la fatigue. La présence de fer en grande quantité fait aussi de cette poudre une bonne solution contre les anémies. Lors des règles, d’une grossesse ou en cas de régime végétarien, il est donc préférable d’opter pour de la poudre d’ortie plutôt que pour des compléments industriels (que le corps supporte souvent mal).

Les vitamines B quant à elles sont majoritairement reconnues pour apporter leurs soutiens à la solidification des ongles, des cheveux ainsi que des os. Cette poudre verte sera d’ailleurs très utile pour soulager et combattre les arthroses et les ostéoporoses.

Attention : la poudre de feuilles d’ortie est anticoagulante (car elle possède de la vitamine K), veillez à demander conseil à votre médecin avant de commencer une cure. 

Des cheveux et une peau en pleine forme

La poudre d’ortie est reconnue pour son pouvoir régulateur de sébum. C’est donc un excellent remède en cas de cheveux gras. La plante est notamment utilisée dans de nombreux produits cosmétiques et shampoings pour cette raison. Cela dit, vous pouvez, de chez vous, faire un shampoing anti-cheveux gras, et ce de manière très simple. Il vous suffit de saupoudrer d’une cuillère (ou deux) votre crâne de poudre d’ortie, de masser votre cuir chevelu puis d’enlever l’excédent à l’aide d’une brosse. Le tour est joué !

Grâce aux vitamines et acides aminés présents dans les orties, vous pourrez faire le plein de protéines. Et ce n’est pas négligeable, surtout si votre peau ou vos ongles sont en piteux état ! Vos ongles vont pouvoir retrouver une solidité perdue et vos cheveux, eux, vont pouvoir redevenir solides. En plus, la poudre d’ortie est connue pour ralentir la perte des cheveux, messieurs, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

ortie OliBac Flickr
© OliBac / Flickr

Comment faire sa propre poudre d’ortie ?

Pour faire de la poudre d’ortie soi-même, rien de plus simple. Il vous suffit de partir vous promener en campagne, trouver un endroit où les plans sont nombreux. À l’aide d’un ciseau et de gants, coupez des plants avec beaucoup de feuilles, ceux qui vous plaisent le plus (ou le moins).

Ensuite, retirez chaque feuille de la tige en veillant à ce qu’il ne reste pas de morceaux durs de la tige. Une fois toutes les feuilles retirées, lavez-les à l’eau, essorez-les (avec une essoreuse à salade) puis déposez-les sur une plaque de papier journal.

Après avoir été protégées une semaine (minimum) de l’humidité, les petites feuilles ont dû sécher et s’enrouler autour d’elles-mêmes. Vous pouvez maintenant les mettre à mixer pour obtenir une poudre très fine. Cette poudre ne se conserve généralement pas plus de deux mois, alors n’en préparez pas trop.

Source

Articles liés :

Une crème antidouleur naturelle pour lutter contre les petits bobos

6 habitudes quotidiennes à éviter pour ne plus perdre vos cheveux !

4 astuces naturelles après épilation pour apaiser la peau