in

Pourquoi les méchants dans les films ont-ils tous des problèmes de peau ?

Crédits : Disney / pinterest

Les méchants dans les films ont souvent des problèmes de peau. Freddy Krueger par exemple a un visage de pizza quatre fromages. Ce qui est plus étrange, c’est que dans notre quotidien nous avons également plutôt tendance à considéré les personnes ayant une peau parfaite comme “moralement meilleure”. Comment cela se fait-il ?

Les méchants dans les films ont souvent des problèmes de peau

Chez les méchants, et particulièrement chez Disney, la beauté ne joue pas forcément en leur faveur. Il n’y a qu’à voir Scar, le frère de Mufasa dans le Roi Lion arborant une énorme cicatrice à l’œil. La sorcière dans Blanche-Neige et sa verrue sur le nez, ou bien encore Dark Vador, qui a de sacrés problèmes de peau et des cernes pour le moins marquées.  Étrange n’est-ce pas ? Eh bien pas tellement.

Des scientifiques de l’Université de Pennsylvanie aux États-Unis ont publié dans les Annals of the New York Academy of Sciences une étude sur la capacité qu’a notre cerveau à être biaisé par les personnes ayant des problèmes de peau.

Pour notre cerveau, beauté égale moralisée

Ces chercheurs sont donc partis d’un postulat de départ selon lequel nous associons problèmes de peau et moralité. C’est-à-dire que les personnes ayant des boutons, rides et autres cicatrices seraient naturellement moins morales, moins bonnes pour nous qu’une personne à la peau nette.

Ils ont donc présenté différentes photos à des participants, comme vous pouvez le voir en exemple ci-dessous.

peau
Crédits: Hitek

Par la suite, ils ont répondu à une batterie de questions et joué à un jeu : celui du dictateur. Le but ? On donne à chaque participant une somme d’argent fictive. Puis on leur demande de garder une partie de l’argent pour eux et de donner l’autre à la personne présentée sur la photo. Sans surprise, les participants ont été beaucoup moins généreux envers les personnes ayant des problèmes de peau.

Les chercheurs ont alors analysé leur cerveau en leur faisant passer une IRM. Voici ce qu’ils ont découvert !

À l’origine de ce biais cognitif, les amygdales

En fait, ce biais serait dû à l’activation de l’amygdale, une zone de notre cerveau qui gère entre autres les émotions. Ce serait lui qui associerait « beauté » et « moralité », car la symétrie du visage est par exemple associée à la bonne santé. Nous jugeons un acte comme moral ou non en nous basant sur nos émotions, comme notre colère. Ce biais permettrait de faciliter le jugement, notamment pour trouver un bon partenaire sexuel.

Maintenant, vous savez pourquoi les méchants Disney sont tous laids !