in ,

Beauté : quels sont les effets du stress sur la peau ?

Crédits :metamorworks/ istock

Notre société nous habitue à vivre à un rythme trépidant, le fameux triptyque « métro, boulot, dodo ». Ainsi, notre quotidien peut nous mettre régulièrement sous pression, provoquant en nous un stress plus ou moins intense. Or, ce stress peut avoir des effets néfastes sur notre corps, notamment en favorisant l’accélération du vieillissement de notre peau.  

 

Le stress est délétère pour notre corps, et particulièrement pour notre peau 

Mener une vie stressante au quotidien n’est pas de tout repos. Votre santé risque de finir tôt ou tard par en subir les conséquences. À court terme, vous serez atteint de troubles du sommeil et de l’appétit. Vous deviendrez plus facilement irrité et votre libido en pâtira. 

À moyen et long terme, l’exposition à un stress intense apporte des troubles cardio-vasculaires en provoquant des palpitations, de l’hypertension artérielle. De plus, certaines maladies digestives comme la colopathie peuvent apparaître. 

Mais les changements seront également physiques. La conséquence du stress la plus connue étant relative aux cheveux. Après tout, n’utilisons-nous pas couramment l’expression « Se faire des cheveux blancs ? »

Cependant, saviez-vous que le stress était également terriblement mauvais pour la peau ? 

En effet, un mode de vie stressant verra par exemple naître l’apparition de poches sous les yeux. Le manque de sommeil en est la principale cause. Il est possible que des rougeurs fassent leur apparition. En période de stress, votre souffle devient plus court, entraînant des bouffées de chaleur et des rougeurs. 

Votre peau aura tendance à faire de l’eczéma ou à minima devenir plus sèche en raison du manque d’hydratation caractéristique d’un mode de vie intense (difficile de s’hydrater avec du café). 

L’acné est potentiellement un symptôme, car le stress libère du cortisol, l’hormone propre au stress. Ce cortisol stimule la production de sébum, provoquant par là même des boutons. 

Enfin, et c’est peut-être là la conséquence la plus néfaste pour votre peau, le stress accélère l’apparition de rides sur votre visage.  

Crédits :Ridofranz/ istock 

Parmi ces effets, une accélération du vieillissement de la peau 

Tout au long de notre vie, nous sommes exposés à toute une multitude de facteurs, environnementaux et émotionnels, détériorant notre peau et provoquant son vieillissement. Cet ensemble de facteurs est connu scientifiquement sous le nom d’exposome. Dans le cas du stress, nous nous intéressons donc à la partie émotionnelle de l’exposome. 

Dans les faits, au niveau biologique, nous avions mentionné précédemment qu’un mode de vie placé sous l’égide du stress et de l’angoisse augmente la production de cortisol. Cette hormone, en plus d’augmenter la production de sébum, est connue pour affiner la peau. De plus, la production d’acide hyaluronique a diminué. Or, cela mène à une accélération de la formation des rides. 

Enfin, nous pourrions citer parmi les autres causes le fait que le stress a tendance à crisper le visage, marquant d’autant plus les rides au niveau local (comme la fameuse « ride du lion »).  

Comment traiter ces rides ? peut-on les prévenir ? 

Heureusement, il existe plusieurs solutions à ce problème. Si les rides sont déjà visibles, il est possible d’avoir recours à des crèmes combinant un effet anti-âge et antistress. La crème à l’acide hyaluronique de Dr Pierre Ricaud par exemple permet de lisser et repulper les rides. Les altérations de votre visage dues au stress s’en trouveront alors corrigées. 

Cette accélération du vieillissement de la peau peut également être prévenue. Si votre travail ou votre vie de manière générale ne vous permet pas de baisser la cadence au quotidien, nous vous conseillerons d’incorporer quelques oasis de relaxation au milieu de tout cela. Pour cela, des exercices de méditation ou des activités relaxantes comme le yoga, la sophrologie ou encore l’hypnose pourront vous être bénéfiques. Cette amélioration de votre hygiène de vie serait donc un deuxième point.