in

4 remèdes naturels pour soulager une entorse rapidement

© Wikimedia Commons/Boldie

Avec la tendinite et le claquage, l’entorse de la cheville fait partie des traumatismes douloureux les plus communs au quotidien, notamment dans le cadre d’une activité sportive. Elle va survenir après l’étirement, voire la rupture, d’un ou plusieurs ligaments. On la reconnaît à des symptômes tels qu’une enflure, un hématome et une douleur intense. La guérison peut être plus ou moins longue suivant s’il s’agit ou non d’une entorse bénigne. Consulter un médecin est ici crucial pour obtenir un examen clinique minutieux et déterminer la gravité de la lésion comme sa prise en charge (radiographie en cas de possible fracture, kinésithérapie, rééducation, béquilles, etc.). C’est aussi lui qui vous prescrira les médicaments antalgiques et anti-inflammatoires adaptés. De votre côté, vous pouvez toutefois également vous en remettre à quelques remèdes naturels pour soulager les douleurs liées à l’entorse articulaire et atténuer le gonflement.

1) La méthode GREC à utiliser immédiatement :

cheville douleur froid glace sur une entorse
© iStock

La technique GREC répertorie les bons gestes de base pour soigner une entorse et calmer la raideur.

Glace : Le froid est anti-inflammatoire, anti-douleur et vasoconstricteur sur les vaisseaux sanguins pour calmer l’inflammation. Appliquer de la glace rapidement va également diminuer le risque de gonflement.
Repos : Immobiliser  éviter l’aggravation de l’entorse et du gonflement de l’articulation.
Élévation : Pour les membres inférieurs (entorse du genou ou de la cheville), les surélever permet de favoriser le retour veineux. Ainsi, cela va soulager la douleur et l’inflammation à l’origine du gonflement et des ecchymoses.
Compression : Que ce soit à l’aide d’un bandage élastique, d’une attelle ou d’une orthèse, la contention permet une mise au repos plus efficace, un bon maintien pour mieux cicatriser et une réduction du gonflement et de la formation de bleu. Vous en remettre aux professionnels de la compression médicale peut également vous éviter une récidive de cette pathologie ainsi que des séquelles sur le long court.

2) La bonne alimentation pour guérir plus rapidement

manger à deux assiette repas
© Rawpixel / Pixabay

Une bonne alimentation va favoriser la cicatrisation des ligaments et des lésions associées au niveau des articulations. Il est notamment conseillé de boire de l’eau peu minéralisée en plus grande quantité (Evian, Volvic, etc.). En outre, faites la part belle aux oméga-3 pour apporter des acides gras essentiels à l’organisme. Pour ce faire, outre la classique huile de foie de morue, il y a aussi la très anti-inflammatoire huile de colza et les huiles de noix. Il est également possible de consommer des noix.

Pour faire le plein de vitamines et minéraux bons pour les articulations, la silice végétale, la prêle et l’ortie, et une consommation plus riche en fruits et légumes seront tout à votre avantage. Favorisez les raisins secs, les choux (vert, blanc ou rouge), les pommes et poires et les pêches. Il conviendra aussi d’éviter les aliments acidifiants et déminéralisants : viandes rouges ou produits laitiers en excès, thé, café, sodas, sucres raffinés (notamment sucreries), etc.

3) Le cataplasme d’argile parmi les remèdes naturels les plus simples et efficaces en cas d’entorse

Argile verte-iStok_Edalin
©️ Edalin / iStock

Le cataplasme d’argile est un remède naturel de grand-mère très efficace pour dégonfler. Ses propriétés anti-inflammatoires ont une action plus longue que le froid. On peut donc l’utiliser en alternance avec la poche de glace. Comment procéder ? Appliquez généreusement votre argile sur le cou-de-pied ou le genou. Puis couvrez d’un film plastique et laissez poser une heure avant de rincer. Répétez si besoin, et ce, même plusieurs fois par jour.

4) Les remèdes naturels à base d’huiles essentielles anti-entorse

huile essentielle-Pixabay
©️ monicore / Pixabay

Il existe plusieurs huiles essentielles antalgiques utiles. Assez onéreuse à l’achat, mais très anti-inflammatoire, l’huile essentielle d’immortelle ou hélichryse italienne agit comme l’arnica avec un effet encore plus puissant pour résorber un oedème et peut s’utiliser pure (2 gouttes à masser). On peut aussi utiliser de l’huile essentielle de gaulthérie (anti-inflammatoire et antalgique) ou de l’huile essentielle de menthe poivrée à l’effet froid antalgique. Pour les utiliser, diluez 2 gouttes de chaque dans une huile végétale. Massez localement votre cheville foulée jusqu’à pénétration.

Articles liés :

Douleurs aux genoux : 4 conseils pour les soulager naturellement

12 antidouleurs naturels à connaître en cas de panne de Doliprane !

Comment savoir si vous avez besoin de consulter un ostéopathe ?