in

Tout savoir sur la scoliose : causes, symptômes et traitements

Crédits : KatarzynaBialasiewicz / istock

On veille toujours à ce que nos enfants se tiennent droit, s’assoient correctement et ne portent pas d’objets trop lourds. Car, dans un petit coin de notre tête, on sait qu’ils peuvent développer une scoliose. Mais qu’est-ce exactement ?

Qu’est-ce que la scoliose ?

Le terme scoliose désigne une déformation permanente de la colonne vertébrale. Les vertèbres qui composent cette colonne vont se tordre et se déformer. Une vertèbre peut se tordre vers l’avant, l’arrière ou le côté. En plus de troubles sur la colonne vertébrale, une scoliose peut entraîner une déformation du thorax et des zones proches.

Il ne faut pas confondre une scoliose avec l’attitude scoliotique, qui résulte d’une mauvaise posture, sans torsion des vertèbres et sans déformation. Elle peut aujourd’hui être aisément corrigée. Pour résoudre ce trouble, on recommande l’utilisation des méthodes Pilates® ou la pratique de la natation.

À noter que les mauvaises postures, la pratique de sports agressifs, le port d’un cartable trop lourd ou une alimentation déséquilibrée ne sont pas des causes de scolioses. Par contre, ils peuvent bel et bien provoquer une attitude scoliotique ou aggraver une scoliose déjà présente.

Causes de la scoliose

Une scoliose survient généralement pendant l’enfance, et il est très important de commencer à la guérir le plus rapidement possible.

Les scolioses sont classées en trois catégories :

  • La scoliose due à une maladie, on parle alors de scoliose syndromique.
  • La scoliose liée à une malformation congénitale.
  • La scoliose idiopathique, c’est-à-dire que l’on ne connaît pas son origine.

Beaucoup de professionnels de santé mettent en avant le fait que la scoliose a un facteur héréditaire. En effet, des statistiques montrent qu’une scoliose se transmet dans 70 à 80 % des cas. Il s’agirait d’ailleurs du type de scoliose le plus fréquent.

Quand la scoliose est une conséquence d’un autre symptôme, on parle de scoliose secondaire.

Quels sont les symptômes ?

Les signes visibles sont les suivants :

  • une malformation de la colonne
  • une apparence de mauvaise posture
  • une bosse d’un côté du dos lorsque la personne se penche en avant (qu’on appelle “gibbosité”).

Cependant, lorsqu’elle est à un stade précoce, il est faux de croire qu’une scoliose provoque forcément une douleur. Les douleurs dorsales sont des signes d’une scoliose avancée au contraire.

Ainsi, le meilleur moyen de déceler si votre enfant est atteint d’une scoliose, reste de contrôler régulièrement sa colonne vertébrale.

Lors de visites chez le médecin, vous verrez celui-ci regarder les épaules de votre enfant. En effet, il pourra ainsi constater une asymétrie dans son squelette. Il s’agit la aussi d’un signe qui doit vous alerter.

Qui est majoritairement touché par la scoliose ?

On a plusieurs fois évoqué les enfants précédemment. Ce n’est pas pour vous faire peur, c’est parce que les scolioses apparaissent à l’immense majorité durant les phases de croissance. C’est aussi durant cette période qu’elles vont avoir tendance à s’aggraver. Au niveau de la disparité de la maladie, elle touche les filles dans 80 % des cas.

On considère qu’environ 2 à 3 % des adolescents ont une scoliose. Cependant, les cas les plus graves concernent moins d’1 % d’entre eux.

Traitement de scoliose

Le traitement d’une scoliose se fait dans la durée. Dans les cas les moins graves, il n’y a aucun traitement en particulier à suivre. L’enfant doit juste faire l’objet d’un suivi par son médecin. Cependant, la pratique de la natation est recommandée, ce sport a, en effet, pour conséquence d’étendre la colonne et de la redresser.

Une scoliose grave se diagnostique notamment grâce à l’angle de la courbure. Ainsi, il existe deux traitements recommandés :

  • le port du corset : le corset a pour but de ralentir la progression d’une scoliose. Il a aussi montré d’excellents résultats en ce qui concerne l’enrayement de la malformation, celle-ci ne s’aggravera plus. Dans certains cas, on a aussi observé un redressement partiel de la colonne. Cependant, cela n’arrive que très rarement.
scoliose avec et sans corset
Crédits : Weiss HR. Scoliosis 2007
  • l’opération chirurgicale : statistiquement, ce traitement ne concerne que 10 % des scolioses idiopathiques, les plus graves avec une courbure supérieur à 50°. L’opération sera pratiquée seulement chez de très jeunes enfants : l’opération nécessite l’implant de tige pour empêcher la colonne de dévier. En outre, elle ne sera un succès que si l’enfant est jeune.
Crédits : Common Files Wikipédia

Cette implantation va provoquer une rigidité dans le dos ainsi que des douleurs dans le futur. L’opération est ainsi menée seulement dans les cas les plus graves.

Ainsi, le meilleur traitement contre la scoliose reste la prévention. N’hésitez pas à demander une vérification du dos de votre enfant, à votre médecin de famille. Cette simple demande pourra lui éviter la déformation de son dos.

Source

Articles liés :

Mal de dos : douleur mécanique ou douleur inflammatoire ?

7 positions à adopter pour ne plus avoir mal au dos

Quelle est la meilleure position pour dormir sans avoir mal au dos ?