in

Serions-nous prêts à faire face à une pandémie mondiale ?

pandémie mondiale
© Randal Sheppard / Flickr
Serions-nous prêts à faire face à une pandémie mondiale ?
noté 5 - 2 votes

D’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), une pandémie mondiale et mortelle pourrait potentiellement survenir à tout moment. Ses conséquences seraient désastreuses pour une partie de l’humanité et pourraient causer plus de 100 millions de morts.

3,5 milliards de personnes n’ont pas accès aux services de santé

Selon Tedros Adhanom, directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé, “l’absence de couverture sanitaire universelle est la plus grande menace pour la santé mondiale”. Le chercheur a tenu à rappeler qu’aujourd’hui 3,5 milliards de personnes dans le monde n’ont toujours pas accès aux services de santé essentiels.

C’est lors d’un sommet international sur la santé, à Dubaï, qu’il a également déclaré qu’ “une épidémie dévastatrice pourrait commencer dans n’importe quel pays et tuer des millions de personnes parce que nous ne sommes pas encore préparés”.

Le coût des soins étant encore trop important pour les citoyens en état de pauvreté extrême, soit près de 100 millions de personnes dans le monde, une épidémie grave toucherait rapidement de nombreux autres citoyens.

Le risque de propagation mondiale n’est pas exclu

Ces personnes qui n’ont pas les moyens d’aller à l’hôpital ou ne pouvant voir de médecin assez rapidement peuvent mourir d’une maladie sans avoir été diagnostiquées. La bactérie ou le virus en question risque de se propager plus facilement au sein de la population mondiale, qui voyage beaucoup.

Malgré ces risques, les gouvernements continuent de réduire les budgets alloués aux programmes de prévention des maladies infectieuses. Par exemple aux États-Unis, le Center for Disease Control and Prevention (CDC) a récemment annoncé qu’il allait réduire de 80% le budget dédié à ses projets de prévention des épidémies. Selon le Washington Post, les budgets prévus pour les programmes de prévention des maladies infectieuses, tels que le virus Ebola, ont été réduits dans 39 des 49 pays où ils étaient mis en place. Il y a de quoi se poser des questions.

Source

Articles liés :

Pourquoi les antibiotiques peuvent-ils mettre notre santé en danger ?

Voici les 10 maladies qui peuvent tuer en moins de 24 heures

Ce nouveau virus qui touche les enfants est a absolument connaître