in

Sport et intensité : attention aux efforts douloureux !

© Pixabay
Une équipe de chercheurs de l’Université du Connecticut (UConn) aux États-Unis, a mené une étude auprès de 419 adultes d’âge moyen en bonne santé, équipés d’accéléromètres pendant 4 jours pour suivre leur activité physique. Le but était de réussir à déterminer si le plaisir de la pratique est un facteur de pratique et si l’effort douloureux est un frein à la poursuite de l’exercice physique. Voici les résultats !

La pratique d’un sport doit-elle être intense pour apporter du plaisir ?

Selon l’équipe de l’Université du Connecticut (UConn), si l’activité sportive choisie “ne nous permet pas de nous sentir bien”, nous ne continuerons pas de la pratiquer. Et bonne nouvelle, passer des heures à transpirer n’est pas la meilleure solution pour améliorer son humeur et son bien-être.

Or, une étude précédente avait montré que l’exercice physique a des bienfaits pour la santé en général car il favorise le bien-être. Chez les personnes très sédentaires, le fait de marcher un peu chaque jour, même peu de temps, suffit à apporter des bénéfices pour leur santé physique et leur bien-être mental.

Le sport rend plus heureux, mais attention au rythme !

Les 419 participants, en plus d’être suivis, ont renseigné via des questionnaires leurs habitudes quotidiennes d’exercice, leur bien-être psychologique, leur niveau de dépression, les niveaux éventuels de douleur pouvant entraver leurs activités quotidiennes.

Les résultats ont montré que :

  • ceux qui restent assis toute la journée sont les « moins heureux », (bien-être subjectif)
  • les personnes ayant pratiqué une activité physique d’intensité « légère » ont déclaré des niveaux plus élevés de bien-être psychologique et des niveaux inférieurs de dépression par rapport à ceux qui n’en pratiquent pas ou peu,
  • les personnes ayant pratiqué une activité physique d’intensité modérée ont déclaré des niveaux encore plus élevés de bien-être psychologique.
  • les personnes très sédentaires qui se mettent à pratiquer une activité physique légère ou modérée sont bien celles qui ont semblé retirer le plus de bénéfices en termes de bien-être.

Les personnes sédentaires n’ont pas besoin de faire du sport de manière intense pour bénéficier de ces bienfaits, au contraire, il leur est conseillé de pratiquer une activité physique d’intensité légère ou modérée.

Qu’est-ce qu’une activité physique légère, modérée ou intense ?

C’est le type d’activité recommandée aux personnes plutôt inactives physiquement.

Une activité physique légère équivaut à une promenade facile sans augmentation notable de la respiration, de la fréquence cardiaque ou de la transpiration.

Une activité d’intensité modérée équivaut à marcher environ 20 minutes, au bout desquels ont peut remarquer une augmentation de la respiration, de la fréquence cardiaque et de la transpiration. Ces manifestations n’empêchent pas le pratiquant de discuter pendant l’effort.

Une activité physique d’intensité intense équivaut à une marche très rapide ou à un jogging de 13 minutes. Au cours de l’exercice, on constate une augmentation notable de la respiration, de la fréquence cardiaque et de la transpiration au point de ne pas être en mesure de converser.

Source

Articles liés :

À savoir : 7 bienfaits du sport pour votre santé !

Sport sur ordonnance : comment ça marche ?

Voici les 4 meilleurs sports pour rallonger votre espérance de vie !