in

Syndrome de Parsonage-Turner : causes, symptômes et remèdes naturels

© Medscape
Syndrome de Parsonage-Turner : causes, symptômes et remèdes naturels
noté 3.4 - 10 votes

Le syndrome de Parsonage-Turner, ou névralgie amyotrophiante de l’épaule, se manifeste par une douleur dans l’épaule associée à une paralysie. Il s’agit d’une pathologie neurologique qui doit être prise en charge afin de sauvegarder l’articulation. Existe-t-il des remèdes naturels pour soigner cette douleur ?

Les facteurs déclencheurs du SPT

Dans environ 40% des cas, on retrouve un facteur déclenchant à l’origine de l’apparition du SPT, par exemple : une infection bactérienne, virale ou parasitaire et pulmonaire, une anesthésie, un vaccin, un traumatisme bénin, la grossesse et l’accouchement.

Le SPT touche surtout les hommes entre 20 et 40 ans et concerne généralement l’une des deux épaules plutôt que les deux.

Les symptômes du syndrome de Parsonage-Turner

Le syndrome de Parsonage-Turner (SPT) se manifeste par :

  • des douleurs inexpliquées (sensations de broiement ou de brûlure),
  • des douleurs soudaines et intenses affectant l’épaule, le bras, l’avant-bras et parfois le cou,
  • ces douleurs disparaissent en une quinzaine de jours,
  • suivies par une paralysie (difficulté à bouger l’épaule ou le bras)
  • une amyotrophie sévère : fonte musculaire des muscles de l’épaule et parfois du bras,
  • des troubles de la sensibilité superficielle.

Se soigner : quels remèdes naturels ?

Il paraît évident qu’il vaut mieux consulter un médecin dès l’apparition des premiers symptômes. Celui-ci vous permettra de confirmer ou non le diagnostic du syndrome de Parsonage-Turner et pourra vous orienter vers un professionnel de santé plus spécialisé.

La récupération de la masse musculaire atrophiée peut prendre entre 6 à 36 mois. Selon les cas on observe :

  • dans 30% des cas, une évolution de la maladie avec des rechutes entrecoupées de périodes de rémission,
  • dans 70% des cas, une guérison définitive, sans rechute, avec persistance des douleurs musculo-squelettiques.

Consultez un ostéopathe et un kiné

L’ostéopathe pourra effectuer un bilan articulaire de vos épaules et de votre cou, tout en vous manipulant pour soulager les douleurs.
De plus, suivez une rééducation hebdomadaire avec un kiné méziériste, qui vous aidera à renforcer vos épaules et vos muscles avec des exercices.

L’aromathérapie

Demandez à votre moitié ou à une personne de confiance de vous faire un massage doux de type californien ou ayurvédique, chaque mois. Pour ce faire, utiliser un mélange d’huile essentielle de cardamome (5 ml) diluée dans une huile de sésame (100 ml).
Votre médecin généraliste vous aura sûrement prescrit des antalgiques (ou antidouleurs) et des anti-inflammatoires mais si vous préférez éviter ces médicaments et leurs effets indésirables, voici une liste de 12 antidouleurs 100% naturels et biologiques !

L’huile essentielle d’eucalyptus citronné, déconseillée pendant les 3 premiers mois de grossesse, est un excellent anti-inflammatoire et antidouleur naturel.

L’huile essentielle de laurier noble, également déconseillée pendant les 3 premiers mois de grossesse, possède des propriétés antiseptiques, antidouleurs et anti-inflammatoires, idéales pour soulager les douleurs musculaires et/ou articulaires.