in ,

Sécheresse vaginale : 9 causes encore trop méconnues

© Elline Photo / iStock

La sécheresse est un sujet qui reste encore un peu tabou. Pourtant, cela affecte plus d’une femme sur six et une femme sur deux à partir de cinquante ans. Ainsi, il n’y a pas que les femmes ménopausées qui en souffrent et les raisons sont variées néanmoins c’est un mal qui rend plus vulnérable aux infections gynécologiques. A court terme, cela peut causer des douleurs, de la déprime et même une baisse de libido. Sachez identifier les causes pour y remédier.

1) La pré-ménopause

Si c’est un mal classique au moment de la ménopause, on ne sait pas toujours que cela peut arriver avant (entre 2 ou 5 ans avant la ménopause) à cause d’une baisse hormonale qui mène à une acidification du pH dans le corps. Les cellules étant plus fragiles, la peau craquelle et devient sèche. A cette période, on peut même constater des irritations désagréables ou des démangeaisons.

2) Des vêtements trop près du corps

Une culotte qui saucissonne ou un pantalon skinny ne laisse pas la peau respirer, faisant étouffer les parties intimes. Les cellules sont altérées, le pH change et les irritations arrivent. Tous ces éléments mènent à la sécheresse.

3) Votre médication

Les médicaments contre les maladies chroniques (comme l’arthrite rhumatoïde) ou le traitement du cancer du sein sont deux exemples parmi d’autres de traitements qui créent une baisse d’hormones. S’il y a moins d’œstrogènes, l’hydratation vaginale n’est plus activée. Pendant ce genre de traitements, le médecin peut prescrire par exemple un gel vaginal pour prendre soin des muqueuses et modifier la mémoire du corps en lui rappelant comment il fonctionnait et qu’il recommence à s’hydrater.

 4) Une épilation mal réalisée

Le poil est mal vu et pourtant, ils protègent les femmes des infections et permettent un bon équilibre au niveau de la vulve. A force d’épilations, la peau devient irritée et sèche. Ici une seule solution : moins épiler !

5) Vous décapez votre flore vaginale

Les lavages peuvent causer une sécheresse au niveau de cette zone dont l’hydratation vient de l’intérieur et non des produits qu’on met dessus pour nettoyer le sexe. Une douche trop concentrée sur le vagin ou des savons qui agressent sont mauvaises pour l’équilibre local. Laver n’est donc pas la solution et aggravera la sécheresse.

6) Des tampons…sans règles !

Certaines femmes mal informées croient que les pertes blanches sont sales et utilisent donc des tampons. Cette habitude irrite et assèche une zone qui n’a pas besoin de tampons hors règles. Même pendant les règles, certaines femmes irritent leur vagin car elles changent autant leur tampons à la fin qu’au début alors que le flux de sang est moindre. Attention donc de respecter les besoins du corps !

7) Pas assez lubrifiée avant les rapports sexuels

Si le sexe n’est pas assez lubrifié, on peut être amenés à croire que le vagin souffre de sécheresse. Mais un vagin peut être sec et lubrifié. La sécheresse affecte les tissus vaginaux alors qu’un manque de lubrification est lié à un manque de liquide transpirant par la paroi vaginale au moment d’une excitation sexuelle. Au final, le manque de lubrification engendre du stress, de l’irritation et de la sécheresse.

8) Le fait de fumer

Le tabac affecte la vascularisation et une mauvaise vascularisation modifie le pH du corps. Cela crée une irritation qui se transforme ensuite en sécheresse.

9) Vous stressez

 Le stress a un effet néfaste sur tout le corps et le vagin n’est pas exempt de ces désagréments. Un bon équilibre psychique a un effet sur l’équilibre mental.