in

Allergies : Découvrez les aliments à ne surtout pas croiser avec le cannabis

Crédits :HighGradeRoots/ istock

Le cannabis est obtenu à partir du chanvre (Cannabis sativa), une plante contenant du pollen. Comme tous les autres pollens, celui du cannabis peut provoquer des allergies plus ou moins graves chez une partie des consommateurs. En 2014, une équipe de chercheurs belge a mené des études sur ce sujet, et avait découvert que certains aliments causaient des « allergies croisées » lorsqu’ils étaient couplés au cannabis. Quel pourcentage de la population est allergique au cannabis ? Comment se manifestent les symptômes ? Quels sont les aliments à éviter ? 

Une petite partie des fumeurs concernée… Mais également des non-consommateurs !

La première allergie au cannabis recensée date de 1971. Une jeune femme de 29 ans avait été transportée à l’hôpital, atteinte d’un choc anaphylactique. Ce choc est une allergie sévère et potentiellement mortelle. Cette femme fumait pourtant du cannabis pour la première fois de sa vie.

En 2015, des scientifiques canadiens se sont penchés sur les symptômes de l’allergie au cannabis. Ils sont les suivants :

  • La rhinite allergique : semblable au rhume des foins. Le malade aura le nez bouché, irrité et les yeux qui pleurent.
  • L’asthme allergique : difficultés respiratoires, sensation d’essoufflement. Couplé à un stress intense, l’asthme allergique peut se muer en crise d’asthme.
  • Urticaire et autres symptômes cutanés : Lorsque la fumée de cannabis rentre en contact avec les muqueuses comme les paupières ou les lèvres.
  • Des œdèmes orbitaires
  • Le choc anaphylactique : dans de rares cas, l’allergie peut être très sévère et engager le pronostic vital de l’individu.

Selon l’étude belge, seulement 1 % des fumeurs de cannabis seraient sujet à des allergies, soit environ 40 000 personnes en France.

Cependant, certaines personnes contractent des allergies sans n’avoir jamais consommé de cannabis !

L’allergène du cannabis a tendance à rester en suspension dans l’air, et dans certains cas est transporté par le vent. Cela serait dû à la présence de cultures illégales de cannabis sur le territoire.

Ainsi, des traces du pollen ont été relevées par l’étude belge dans quelques régions de France comme Aix-en-Provence, Grenoble, Strasbourg ou encore le Roussillon !

fruits-corbeille-cerise-peche-allergie
Crédits :KateSmirnova/ istock

Les aliments à ne pas coupler avec le cannabis: le syndrome “cannabis-fruits/légumes”

Il s’agit d’un syndrome appelé le syndrome « cannabis-fruits/légumes ». Un allergène présent dans le cannabis, le Can s 3, possède une structure chimique proche d’allergènes présents dans certains fruits et légumes.

Les cerises, les noix, la pomme, la noisette, la tomate, la banane et même l’orange et le pamplemousse sont concernés.

On parle alors d’allergie croisée. L’allergie au cannabis va provoquer des allergies à ces autres aliments, et inversement.

Un enfant de 5 ans a par exemple était déclaré allergique aux fruits et légumes. les médecins ont finalement découvert que cette allergie a été causée par une allergie au cannabis. Il s’est avéré que l’un de ses parents en fumait régulièrement. C’est par ce biais, sans jamais en avoir consommé de sa vie, qu’il fut sensibilisé.