in

L’armoise : la plante des femmes

©️ Hietaparta / Pixabay
L’armoise : la plante des femmes
noté 3.5 - 2 votes

Armoise, son nom est un ancien héritage puisqu’il vient de la déesse grecque de la lune et de l’accouchement : Artémis. Plante des femmes par excellence, l’odeur de ses feuilles n’est pas sans rappeler celle de l’absinthe. Faisons ensemble le point sur l’Artemisia vulgaris, l’armoise. 

La plante d’armoise

L’armoise peut facilement être confondue avec l’ambroisie à feuilles d’armoises (justement). Cette plante invasive est connue pour causer chez énormément de personnes des allergies respiratoires. Toutefois, il faut savoir reconnaitre les différences. En effet, l’armoise peut atteindre près de 2 mètres de haut. Ses feuilles duveteuses sont argentées sur le dessous, tandis que le dessus est vert. La tige de la plante quant à elle est rougeâtre. Elle peut produire de petites fleurs qui, elles, auront une texture cotonneuse de couleur jaune clair.
Pour ne pas risquer de confondre avec de l’ambroisie, vérifier les feuilles. Celles de la plante allergène sont vertes dessus comme dessous.

Il est de tradition de dire que l’armoise à sa place dans un jardin. En effet, celle-ci permettrait de repousser les limaces, les escargots et les rongeurs. Mais vous pouvez également voir l’armoise utilisée dans les maisons. En effet, elle est reconnue pour être un bon répulsif à insectes.

armoise tortic84 Pixabay
© tortic84/Pixabay

Traditions et croyances

Il y a longtemps, les Celtes ramassaient de l’armoise à la Saint-Jean pour les propriétés protectrices de cette plante. Elle était l’une des composantes des bouquets solsticiaux accrochés au-dessus des portes pour protéger les habitants. Ses vertus protectrices et disolutrices d’influences négatives, en faisait donc une plante magique. Les druides l’utilisaient pour les rituels prophétiques et divinatoires.
Encore aujourd’hui, dans certaines maisons, vous trouverez sous les paillassons à l’entrée un peu d’armoises. Ceci protègerait le logis contre les visiteurs indésirables et malveillants.

Propriétés médicinales

Armoise OpenClipart-Cectors Pixabay
©OpenClipart-Cectors / Pixabay

Il y a quelques précautions à prendre quant à l’armoise. Ceci est rare (mais rare ne veut pas dire impossible) mais l’armoise peut déclencher des dermatites, autrement dit des inflammations de la peau. Le pollen de l’Artemisia est allergisant (donc il peut vous provoquer des réactions allergiques). De plus, cette plante est fortement déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes. Enfin, veillez à toujours respecter les doses – ou conseils – indiquées par un spécialiste. En effet, à forte dose, cette belle plante peut provoquer de graves intoxications.

Longtemps, les feuilles et les tiges d’armoise furent utilisées pour combattre l’épilepsie et les troubles de la fatigue. Aujourd’hui son utilisation est principalement axée sur les troubles gynécologiques.
Son utilisation interne (15 à 30 grammes par litre d’eau, moins de 3 tasses par jour) est variée :

  • Réguler ou déclencher les règles ;
  • Douleurs menstruelles ;
  • Soutien durant la ménopause ;
  • Problèmes digestifs ;
  • Crampes d’estomac ;
  • Parasites intestinaux ;
  • Anémie ;
  • Épilepsie ;
  • Trouble nerveux.

L’Artemisia vulgaris peut également être d’un grand secours lors de l’accouchement ou en cas de rétention placentaire.

Pour soulager les rhumatismes ou la goutte, les bains d’armoises sont efficaces, de plus, ses cendres arrêtent les saignements de nez.

Le mot de la fin

Cette jolie plante est donc pleine de vertus, en plus de quoi elle est l’héritière d’une longue tradition, surtout druidique. À cette époque, l’on n’allait pas cueillir de l’Artemisia vulgaris affublé d’un tote bag licorne, mais les résultats était les mêmes.
N’oubliez pas de consulter un spécialiste avant de prendre de l’armoise.

Sur ce, prenez soin de vous !

Articles liés :

Quels sont les vertus et les bienfaits du millepertuis ?

La sauge : vieille histoire et précieux remèdes

Une crème anti-douleur naturelle et maison