in ,

Chez les dentistes, profitez du reste à charge zéro !

Crédits :Harbucks/ istock

En janvier dernier, la mise en place de l’offre “100 % santé”  promise par le président Emmanuel Macron s’est achevée. Ce plan a pour but le remboursement intégral de certains soins dentaires, prothétiques, auditifs et visuels.

Qu’est-ce que le reste à charge zéro ?

Bien souvent, la Sécurité Sociale et votre mutuelle santé ne suffisent pas à couvrir l’intégralité de vos soins. Cela est particulièrement valable pour la vue, l’audition et les dents. La somme restante est appelée « le reste à charge ». C’est ce que vous devez régler de votre poche.

Cependant, l’une des promesses électorales du président Macron était la mise en place progressive de son programme « reste à charge zéro ». Le principe ? Permettre aux plus démunis  de se rendre chez l’opticien, le dentiste ou l’audioprothésiste et de profiter d’un remboursement à 100% des soins de première nécessité. Un soulagement pour les foyers modestes : 28% des 20% des Français les plus pauvres renonçaient jusque-là à des soins dentaires à cause du coût.

Depuis le mois de janvier, cette réforme s’est enfin achevée par la mise en place de l’offre « 100 % Santé ». Si les résultats sont encore timides du côté des opticiens, avec seulement 14 % des verres vendus dans le cadre du plan « 100 % Santé » remboursé, chez les dentistes l’opération est un succès.

Quels changements chez les dentistes ?

Globalement, 53% des prothèses dentaires sont compris dans ce « panier gratuit » et remboursé intégralement. C’est le cas par exemple de la pose de couronne céramo-métallique. Habituellement facturée autour de 542 euros, elle est gratuite depuis 2020. D’autres changements ont eu lieu, même pour des couronnes de meilleure qualité. Ainsi, les couronnes en céramique monolithique zircone, qui imitent le mieux l’aspect d’une dent, sont comprises dans le reste à charge zéro pour les incisives et les canines.

Pour comprendre dans le détail quel type de soin peut être remboursé, voici ci-dessous un dessin explicatif :

infographie-dent
Crédits : Ministère de la Santé

Quid des orthodontistes ?

Chez les orthodontistes, les remboursements fonctionnent différemment. Avant toute chose, il faut savoir qu’il existe trois types de soins orthodontiques pour réaligner les dents : les bagues classiques, le traitement lingual (sur la face arrière des dents), invisible et les gouttières transparentes comme Invisalign. D’après le site Orthondistes-paris.fr, la prise en charge d’appareils de réalignement dentaire dépend de l’âge et du contrat de mutuelle.

Ainsi, un traitement lingual ou Invisalign commençant avant 16 ans par exemple est en partie pris en charge par la Sécurité Sociale, puis complété par la mutuelle.

Dans le cas où la personne a plus de 16 ans, la Sécurité Sociale ne prend plus en charge les soins, mais des mutuelles existent pour en rembourser une partie.

Dans le cas d’une chirurgie cependant, la Sécurité Sociale assure les 6 premiers mois de traitement.