in

Cirrhose : causes, symptômes et traitements

© magicmine / iStock

La cirrhose est une maladie grave touchant le foie, provoquant environ 15 000 décès par an. Les cellules hépatiques sont peu à peu détruites, créant une fibrose hépatique. Quelles sont les causes de la cirrhose ? Ses symptômes ? Peut-on la traiter ? 

Quelles sont les causes de la cirrhose ?

Dans 50 à 75 % des cas, l’alcool est responsable de la cirrhose. Mais il arrive également que des virus comme l’hépatite B chronique ou l’hépatite C soient une cause de la cirrhose. Plus rarement, des maladies génétiques peuvent la provoquer. C’est le cas de la maladie de Wilson par exemple. Enfin, la cirrhose peut être associée à un syndrome métabolique, une association d’anomalies accroissant notamment le risque de diabète de type II.

Parmi les personnes à risque figurent les hommes de plus de 50 ans. Ils sont les plus concernés par l’hépatite C et la cirrhose alcoolique.

Quels en sont les symptômes ?

Crédits : Jrmoluk – Pixabay

Les symptômes de la cirrhose ne commencent à apparaître que tardivement, après plusieurs années de fortes consommations d’alcool. La plupart du temps, les symptômes sont les suivants :

  • Des nausées et des diarrhées
  • Une jaunisse (également appelée ictère)
  • Des bleus pouvant apparaître
  • Une perte d’appétit et un amaigrissement progressif
  • Les jambes se gonflent de liquide
  • Des démangeaisons

Un des symptômes les plus graves est l’hémorragie digestive due à une hypertension portale. Elle requiert une hospitalisation immédiate. Le malade atteint d’une telle hémorragie vomit du sang et ses selles deviennent noires et également ensanglantées.

Peut-on traiter cette maladie ?

La cirrhose ne peut malheureusement pas être soignée. Une fois installée, elle est irréversible. Elle peut néanmoins être stable, ou bien évolutive, les complications apparaissant au fur et à mesure que le foie se durcit. Il est possible cependant de les ralentir.

Il est donc nécessaire de la prévenir. La principale cause de la maladie étant l’alcool, un sevrage devient indispensable dès les premiers signes.

Si l’hépatite est la cause, le traitement devra se focaliser dessus. En cas de syndrome métabolique, un contrôle du diabète est préconisé visant à baisser le taux de lipides dans le sang.

Enfin, en cas d’insuffisance hépatique sévère, une greffe du foie peut être envisagée.