in

Grossesse : ce qu’il faut savoir sur les positions du bébé dans l’utérus

©️ boristrost / Pixabay
Grossesse : ce qu’il faut savoir sur les positions du bébé dans l’utérus
noté 4 - 2 votes

Au cours de la grossesse, le bébé n’est pas inerte dans l’utérus. Il bouge, il change de positions, il s’installe confortablement en attendant le grand jour. Toutefois, certaines des positions que peut adopter ce mini humain peuvent présenter un risque lors de l’accouchement. Voici brièvement ce qu’il vous faut savoir sur les positions les plus fréquentes de bébé.

La position antérieure

position antérieur_healthand.com
©️ healthand.com

La position antérieure est la plus fréquente. Bébé s’installe souvent ainsi dès le dernier mois. Tête en bas, visage face au dos de la mère. Dans cette position, le sommet du crâne peut appuyer sur le col de l’utérus, ce qui facilite grandement l’ouverture lorsque le travail commence.

La position postérieure

Position posterieure_healthand.com
©️healthand.com

Cette position est celle du “dos-à-dos”. Ainsi installé, le bébé ne peut que difficilement tenir sa tête. Ceci peut poser problème lors de l’accouchement en le rendant plus long et fastidieux.
Souvent, le mini humain se retrouve dans cette position, car la mère est en repos. Dans la position couchée ou assise, elle favorise la mise en place de cette façon.
De plus, lorsque l’enfant est en position postérieure, la mère peut présenter de fortes douleurs au dos. En effet, le poids du bébé est totalement orienté vers les fesses et la colonne de la mère.

La position transversale

position transversale_healthand.com
©️ healthand.com

Le bébé est couché à l’horizontale dans l’utérus. Quand les foetus prennent cette position, ce n’est souvent que passager. Ils ne l’apprécient pas. Cependant, il peut arriver que bébé reste ainsi, auquel cas une césarienne sera nécessaire lors de l’accouchement.
Si l’opération n’est pas pratiquée, il existe un risque de “prolapsus du cordon”. Autrement dit, le cordon ombilical du bébé sort avant lui, et se pince. Ce phénomène met grandement en péril la vie de l’enfant à naitre. C’est pourquoi les prolapsus du cordon sont des cas d’urgence obstétrique.

Les trois positions de culasse

Position culasse_healthand.com
©️ healthand.com

Ces 3 positions sont les plus courantes lorsque le mini humain décide de se mettre en position de culasse. Lorsqu’il est ainsi, il reste droit et la tête haute – bien trop fière – il ne descend pas dans le bassin de la mère.

  • La culasse franche : bien droit, les jambes relevées et les pieds au niveau de la bouche ;
  • La culasse complète : assis en tailleur, les pieds proches des fesses ;
  • La culasse “pied dehors” : le bébé présente ainsi un pied (rarement les deux) à l’ouverture du bassin. Si l’accouchement se fait alors que l’enfant à naitre est installé de cette façon, ce sera le pied le premier à sortir.

Comment savoir et faire bouger le bébé ?

Les sages-femmes ou les médecins vérifient chaque mois la position du foetus. Lors de la vérification de la 35e ou 36e semaine, ils s’assurent que le petit soit bien placé en position postérieure. Si les professionnels ne parviennent pas à déterminer dans quelle position se trouve l’enfant, ils procèdent à une échographie. Toutefois, une mère peut savoir dans quelle position se trouve son enfant. Elle le sent taper, bouger, s’installer.
Si jamais il n’est pas dans le bon sens pour la 36e semaine, le médecin et/ou la sage femme feront bouger l’enfant en appliquant à la main des pressions suffisantes pour qu’il se déplace.

Attention : ne paniquez pas si vous sentez que le bébé a changé de postillon. Un foetus bouge énormément, surtout les premiers temps. En cas de gros doute, contactez un professionnel pour qu’il vous rassure et vous conseil sur la marche à suivre.

Source

Articles liés :

5 signes que vous attendez surement une fille… Quoique !

10 choses qui soulageront vos nausées matinales lors de la grossesse

Ce que vous devez savoir sur la vaccination et la grossesse