in

Kyste : causes, symptômes, traitements et remèdes

kyste cou bouton rouge
Crédits : Steven Fruitsmaak / Wikipédia Commons Files
Kyste : causes, symptômes, traitements et remèdes
noté 4.8 - 4 votes

Le kyste se caractérise par une petite boule qui apparaît sous la peau. Très souvent bénin, il touche pourtant de nombreuses personnes. En grande majorité, les kystes ne sont pas cancéreux, mais certains perturbent le fonctionnement d’un organe et causer des douleurs.

Qu’est-ce qu’un kyste ?

Un kyste est une cavité qui contient un liquide ou une substance semi-solide qui se forme dans un organe ou dans un tissu. Un kyste mesurera entre quelques millimètres et quelques centimètres.

Est-ce dangereux ?

Les kystes sont majoritairement bénins. Et ce, du moment qu’ils ne s’infectent ou ne s’enflamment pas.

Comment les reconnaître ?

Il existe plusieurs dizaines de types de kyste. Ils sont principalement nommés en fonction des emplacements où ils apparaissent.

Globalement, ils mesureront tous entre quelques millimètres et quelques centimètres. Au niveau de la couleur, cela varie entre couleur peau et parfois un petit peu jaune tirant sur le blanc.

vue d un kyste
Micro-photographie d’un kyste. Crédits : Pixnio

Les kystes visibles

Les kystes sous la peau

Trois types de kystes apparaissent sous la peau :

  • le sébacé
  • l’épidermoïde
  • le pilonidal

Les deux premiers ont l’apparence de petites bosses lisses de la même couleur que la peau, ou un peu plus blanc. Ils peuvent apparaître sur le visage, sur le cou, sur le tronc, et parfois dans la région génitale. On peut aussi en retrouver au niveau du dos et des membres. La plupart du temps indolores, ces kystes croissent lentement et ne nécessitent aucun traitement.

Le kyste pilonidal, lui, est un petit peu plus grave et peut vite devenir très douloureux. Il va alors nécessiter une intervention chirurgicale. Il apparaît principalement au-dessus du sillon interfessier. Statistiquement, il est plus présent chez les jeunes hommes et chez les personnes passant beaucoup de temps assis.

Les kystes au niveau des poignets

Le kyste synovial apparaît le plus souvent sur le dos du poignet ou à la base des doigts, spontanément ou suite à un traumatisme. Il peut être douloureux au toucher ou lors de certains mouvements.

Ces kystes ne sont pas dangereux et disparaissent habituellement d’eux-mêmes après quelques semaines ou quelques mois. Une intervention chirurgicale peut être pratiquée si la douleur devient trop intense.

Les kystes au niveau des genoux

Ce type de kyste s’appelle le kyste de poplité ou de Baker. Il a la même origine que celui situé aux poignets et que beaucoup des kystes situés dans les articulations : le liquide synovial.

Ce liquide est produit par du tissus synovial. Son rôle est très simple, il s’agit d’alimenter et de lubrifier les articulations, un petit peu comme l’huile d’un moteur. Le kyste apparaît quand le liquide reste dans des poches et commence à gonfler.

Le cas du genou est cependant légèrement différent de celui du poignet, car il peut s’infecter et dégénérer plus facilement. En gonflant, le kyste peut faire pression sur des nerfs et provoquer des douleurs et des fourmillements dans les jambes.

Selon que l’on soit un homme ou femme

Les hommes et les femmes ont aussi leurs kystes propres.

Pour les femmes, on trouvera le kyste :

  • de la glande de Bartholin
  • aux ovaires
  • fonctionnel
  • dermoïde
  • endométriosique
  • de Naboth
  • au sein

Ces kystes apparaissent au niveau des organes féminins. Dans cette liste les seuls kystes à surveiller sont les ovariens. Ils peuvent dégénérer (rarement) en cancer, mais le risque est croissant à partir de 50 ans.

Pour les hommes on trouvera le kyste :

  • spermatique
  • renal
  • pancréatique

Pour les hommes, les kystes rénaux et pancréatiques peuvent présenter des risques. Les premiers peuvent dans certains cas de maladies héréditaires (la maladie polykystique) peut provoquer de la pression sur les reins et une insuffisance rénale.

Les kystes pancréatiques apparaissent parfois spontanément, ou suite à une pancréatite. Ils peuvent se transformer en cancer.

Les symptômes des différents kystes

Comme dit plus haut, les kystes ne sont majoritairement graves que lorsqu’ils s’infectent. De plus, lorsqu’ils éclatent, ils peuvent provoquer une douleur vive. Ainsi, on a séparé les symptômes “classiques” de ceux qui doivent vous alarmer.

Sur la peau

Il y aura une excroissance de couleur chair ou bien jaune tirant sur le blanc. Il sera souvent insensible même au toucher.

Les symptômes alarmants : S’il crève et qu’il devient enflé, rouge et sensible, c’est un signe d’infection. Il faut donc le surveiller. Mais s’il commence à produire un pus qui ne sent pas bon, consultez le plus vite possible.

Un kyste synovial (au niveau des articulations)

Un kyste a normalement une croissance lente et doit être insensible. Vous devez vous alarmer si le kyste grandit très vite. De plus, une sensation de gêne, de tiraillement ou de pression peut signifier que le renflement touche un nerf.

Au niveau des ovaires

La plupart du temps, il n’y aura aucun symptôme. Cependant, vous pouvez ressentir ou avoir :

  • des douleurs abdominales ou des ballonnements
  • une irrégularité des menstruations
  • des nausées ou des vomissements
  • de la constipation

Au moment où le kyste rompra, vous ressentirez une douleur soudaine et intense d’un côté au bas de l’abdomen.

Les kystes reinaux

En temps normal, vous n’aurez aucun symptôme. Cependant, vous devez aller consulter si vous avez :

  • des douleurs au dos
  • des douleurs abdominales, lorsque le kyste devient très gros
  • du sang dans l’urine

Personnes à risque et prévention d’un kyste

Il n’existe aucune façon de déterminer si vous êtes davantage une personne à risque qu’une autre. Vous pouvez réaliser des examens si vous avez subi un traumatisme quelconque (une douleur par exemple) ou bien une maladie sur certaines zones.

De même, pour la prévention, les seules recommandations que nous pouvons faire sont :

  • pratiquer une activité debout et ne pas toujours rester assis
  • avoir une bonne hygiène et prendre soin de sa peau
  • manger sainement et ne pas trop boire d’alcool

Traitements des kystes

Pour les kystes sous la peau, nous avions écrit un article regroupant des formules pour prendre soins de sa peau et évacuer plus facilement la toxine responsable du kyste : Kystes : 5 remèdes naturels pour les éliminer.

De façon globale, pour les kystes, il n’existe que trois solutions :

  • attendre qu’ils se résorbent
  • effectuer un pontage du liquide
  • passer en chirurgie.

Voici une intervention de la docteure et chroniqueuse Martine Perez, celle-ci intervenait sur le sujet des kystes :

Source

Articles liés :

Deux solutions naturelles pour éliminer les micro-kystes et l’acné

9 remèdes naturels pour éliminer les cicatrices d’acné

Pour éliminer l’acné, faites le test d’éviter ces 5 types d’aliments