in

Lait de soja : bon ou mauvais pour la santé des bébés ?

lait de soja
© Pixabay
Lait de soja : bon ou mauvais pour la santé des bébés ?
noté 5 - 1 vote

Lorsque des parents suspectent leur enfant d’être intolérant au lactose ou au gluten, ils devraient consulter un médecin qui seul peut établir le diagnostic. Si le diagnostic confirme l’intolérance, le médecin vous donnera des conseils à suivre pour mieux alimenter l’enfant ou il vous orientera vers un nutritionniste. Pourquoi le lait de soja peut-il être risqué pour la santé des enfants ?

Lait de soja et bébés : un cas tragique pour preuve

En 2014, un petit garçon âgé de 7 mois est décédé de déshydratation et de malnutrition alors qu’il avait été nourri exclusivement avec du lait végétal pendant 4 mois. Selon ses parents, il était allergique au lactose et au gluten.

D’après un rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) publié en 2013, les boissons végétales sont déséquilibrées et ne couvrent pas tous les besoins nutritionnels des plus jeunes.

Certains risques peuvent être observés chez les nourrissons qui sont nourris exclusivement de lait végétal :

  • carences,
  • malnutrition,
  • complications infectieuses,
  • troubles respiratoires,
  • problèmes de croissance,
  • désordres métaboliques.

Selon l’Anses, ce type de désordres métaboliques et la malnutrition peuvent survenir en quelques semaines et conduire à des complications infectieuses pouvant aller jusqu’au décès de l’enfant, comme dans le cas du bébé de 7 mois.

A partir de quel âge peut-on donner du lait végétal à son enfant ?

Pendant sa première année de vie, un nourrisson a besoin d’apports particuliers en énergie, en protéines, en acides aminés, en lipides, en minéraux, en vitamines et en oligo-éléments. Or, les boissons végétales ne contiendraient pas l’ensemble de ces nutriments et pour cette raison, ne conviendrait pas aux enfants “de moins de un an”, toujours d’après l’Anses.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande aux jeunes mères d’allaiter leur enfant jusqu’à ses 6 mois. Si ce n’est pas possible, il est recommandé de demander conseil au pédiatre de l’enfant, qui pourra prescrire des préparations spécialement adaptées à ses besoins.

Source

Articles liés :

Allaitement : les 5 avantages indéniables

Lait de vache : 6 idées reçues

Le lait de soja est-il vraiment meilleur pour la santé que le lait de vache ?