in

1er mars 2019 : une nouvelle augmentation du prix des cigarettes

©Rattankun Thongbun / iStock
1er mars 2019 : une nouvelle augmentation du prix des cigarettes
Notez cet article

Depuis l’élection d’Emanuel Macron, la France vit sa huitième augmentation du prix des cigarettes. L’objectif est clair : 10 euros le paquet pour 2020. Mais quelles sont ces augmentations et marchent-elles ?

Des prix qui montent en flèche

C’est aujourd’hui, vendredi 1er mars 2019, qu’entre en vigueur la nouvelle augmentation des prix du tabac. Une augmentation qui varie de 50 à 60 centimes sur les paquets de 20 cigarettes, et jusqu’à 1,30 euro sur certaines blagues à tabac.

Cette nouvelle étape vers le projet du paquet à 10 euros a été déposée par un arrêté ministériel paru hier dans le Journal Officiel. Cet arrêté détaille, marque par marque, les augmentations qui seront dorénavant appliquées.

On remarquera également que certains types de paquets ont, quant à eux disparu. C’est effectivement le cas pour les Lucky Strike argent, les Vogue L’Essentielle Verte Blend, en 20 unités, ou encore les blagues à tabac de Pall Mall Classic Cut.

Le site Capitale résume cette augmentation :

Est-ce que ça marche ?

Augmenter le prix du tabac à permis de faire baisser le nombre de consommateurs. Entre 2017 et 2018, près d’un million de fumeurs en moins, ce qui n’est pas négligeable.

D’après la Direction Générale des Douanes, en un an les ventes ont diminué de :

  • 7.30% pour le tabac à rouler ;
  • 2.21% pour les cigares et cigarillos ;
  • 8.50% pour les cigarettes.

Fait étonnant, le tabac à mâcher a lui connut une augmentation de 2.96 % entre 2018 et 2019.

Augmentation des prix : bonne pour le corps, mais pas forcément pour l’esprit

Au vu des chiffres, nous ne pouvons pas réfuter les faits : la consommation de tabac diminue à mesure que les prix augmentent. Mais si cette augmentation est bonne pour le corps, pour l’esprit et le moral, ce n’est pas vraiment cela.

Au plus les prix augmentent, au plus la nécessité d’arrêter la cigarette est grande. Certes, pour certaines personnes c’est enfin le « bon moment » pour stopper cette vilaine habitude, mais pour d’autres, l’obligation d’arrêter est trop violente. En effet, arrêter ce genre de comportements addictif doit venir de la personne elle-même pour être bien intégré et non pas perçu comme une privation. Or, les prix en hausse ici agissent comme des coups de bâtons vous rappelant sans cesse que ce que vous faites « ce n’est pas bien, vous êtes méchant ». Pour arrêter sainement, plusieurs dispositifs existent, notamment Tabac Info Service.

Il est évident que la consommation de tabac nuit gravement à la santé des fumeurs et de leur entourage. Malgré tout, la décision d’arrêter devrait être une décision, et non une obligation culpabilisante.

Articles liés :

Solutions pour aider les fumeurs à enfin arrêter

4 remèdes naturels pour arrêter la cigarette

Tabagisme : les Français plébiscitent les alternatives à la cigarette