in

Personnes âgées : 4 façons de les aider à retrouver leur indépendance

©️ geralt / Pixabay
Personnes âgées : 4 façons de les aider à retrouver leur indépendance
noté 5 - 1 vote

L’augmentation de l’espérance de vie entraîne de profonds changements dans notre société. À commencer par la prise en charge des personnes âgées, un sujet sensible. Comment pouvons-nous venir en aide à cette partie de la population qui ne cesse d’augmenter ?

Quelques chiffres

D’après l’Insee, les personnes de 65 ans et plus représentaient 18,8 % de la population en 2016, soit plus de 12,5 million d’habitants. En 2015, 68,1 % des personnes âgées de plus de 85 ans vivaient dans des établissements spécialisés, contre 50,7 % à domicile. Ces chiffres relativement frappants s’expliquent par le vieillissement d’une part importante de la population issue du Baby-boom.

On estime à 1,2 million le nombre de personnes dépendantes en 2040, contre 800 000 actuellement. De plus en plus de personnes âgées sont dépendantes d’une tierce personne pour ce qui est des activités de la vie quotidienne. Bonne nouvelle, certains dispositifs permettraient de leur venir en aide, et leur faire retrouver un minimum de liberté.

1/ La domotique et la téléassistance

La gérotechnologie

La domotique est un type de technologie qui permet de rendre une habitation “intelligente”. Grâce à ce système, une ou plusieurs parties d’un logement sont automatisées afin de faciliter la vie de ses occupants. Ce système est exploité dans le domaine de la gérontechnologie. Son but : utiliser l’art de la domotique pour améliorer la vie et le confort des personnes âgées.

La téléassistance au service des personnes âgées

L’installation d’un service de téléassistance fiable peut aussi aider les personnes âgées à retrouver un certain type de liberté. Cette technique permet de garantir la sécurité d’une personne âgée, souvent dépendante lorsqu’elle est seule à son domicile.

Certains dispositifs de téléassistance disposent de capteurs de poids au sol. En cas de chute, le système domotique, par le biais de l’assistance, prévient les proches et/ou les secours du danger. Une méthode particulièrement utile pour aider une personne dépendante ne souhaitant pas utiliser un système trop contraignant comme le collier ou bracelet d’appel. D’autres systèmes permettent également de prévenir les secours en cas d’incendie, d’échappement de fumée ou de monoxyde de carbone.

couple amoureux personnes âgées
© iStock

Analyser les habitudes d’une personne âgée avec l’actimétrie

L’actimétrie, c’est l’analyse des habitudes et des comportements réguliers d’une personne âgée. Couplé à un système de téléassistance, le système informatique mis en place pourra apprendre les habitudes de vie de la personne âgée et tirer la  sonnette d’alarme en cas de danger ou de comportement suspect.

Certains capteurs peuvent même enregistrer la quantité d’eau utilisée en période normale. En cas de consommation excessive ou d’absence d’utilisation, le système lancera une alerte. D’autres capteurs pourront cibler les consommations électriques afin de vérifier les variations.

2/ Le service à la personne

Les personnes âgées dépendantes ne peuvent pas effectuer certaines tâches de la vie quotidienne comme leur toilette, la cuisine ou le ménage. C’était sans compter sur les services d’aide à la personne qui sont là pour leur faciliter le quotidien sans qu’elles n’aient à migrer dans une maison de retraite. Ces services permettent à la personne dépendante de retrouver une certaine forme de liberté.

Tenir une habitation saine

Pour une personne âgée dépendante, vivre seul(e) est souvent compliqué. Cela se révèle d’autant plus vrai pour ce qui concerne les tâches ménagères. Tenir une maison ou un appartement propre demande beaucoup d’efforts physiques. Certains services d’aide à la personne proposent une aide ménagère journalière ou hebdomadaire. Lorsque cela est nécessaire, une personne âgée peut aussi bénéficier d’une aide aux petits travaux de bricolage. Monter des meubles en kit, installer ou fixer des éléments, planter des clous ou encore couper du bois, les services d’aide à la personne sont polyvalents.

Les repas

Les courses et la préparation des repas sont difficilement réalisables par des personnes âgées dépendantes. Une aide leur sera d’un grand secours. Les prestations d’aide à la personne comprennent souvent les courses et la préparation d’un ou plusieurs repas. Sans aller dans le repas gastronomique, cette aide précieuse a le mérite d’assurer une alimentation saine et adaptée à la personne dépendante, sans lui faire prendre de risques inutiles (cuisson au four ou au gaz, port de récipients trop lourds, etc.).

Les animaux

Bon nombre de personnes âgées possèdent des animaux de compagnie. Passé un certain âge, les soins destinés à leurs compagnons à quatre pattes s’avèrent plus difficiles. Les visites chez le vétérinaire, les changements de litière et autres soins spécifiques peuvent vite devenir une épreuve insurmontable. Pour éviter de séparer une personne âgée de son animal préféré, là encore, un service d’aide à la personne pourra, de manière quotidienne ou hebdomadaire, prendre en charge l’animal.   

maladie de Parkinson mains Docteur Tamalou
© Beejees / Pixabay

3/ Les échanges intergénérationnels

L’habitat intergénérationnel

Afin de garantir la sécurité et la tranquillité des personnes âgées dépendantes et celles de leurs proches, il existe des habitats intergénérationnels. Ces logements spécifiques sont conçus pour s’adapter à différents profils. Ainsi, au sein d’un même immeuble, on trouvera des studios conçus pour de jeunes étudiants, de grands appartements pour les familles et des trois-pièces pour les personnes âgées. Ces logements sont construits de manière à faciliter le quotidien des personnes âgées par le biais de plusieurs dispositifs :

  • Des volets électriques
  • Une barre de maintien et d’appui pour la salle de bain
  • Des systèmes domotiques de téléassistance

Enfin, des lieux de rencontre comme une laverie ou des pièces communes de réception sont à disposition pour pallier aux risques d’isolement.

Vivre chez une personne âgée

Certaines associations rassemblent des personnes âgées dépendantes et de jeunes étudiants à la recherche d’un logement accessible. Cette solution permet aux jeunes de bénéficier d’un loyer moins cher, et permet à la personne âgée de ne pas vivre seule.

En fonction des accords, les étudiants doivent être présents tous les soirs et parfois les week-ends. Ils peuvent ainsi veiller sur la personne et s’assurer de la prise des repas. Cela dit, ils ne sauraient remplacer une aide de santé et ne peuvent assurer la prise de médicaments, la toilette et autre tâche spécifique.

4/ Le soutient financier

Les dispositifs d’aide aux personnes âgées dépendantes ne sont pas gratuits. Vous pouvez cependant bénéficier d’un crédit d’impôt sur les services d’aide à la personne. Ce crédit concerne notamment les assistances aux personnes âgées, les petits travaux et bricolages. Les systèmes de téléassistance peuvent être pris en charge par l’APA (l’allocation personnalisée d’autonomie). Certaines mairies peuvent également participer financièrement à la mise en place du dispositif. N’hésitez pas à vous informer auprès de la vôtre pour consulter les aides disponibles.

Articles liés :

Seniors dépendants en EHPAD : types, services et aides financières

La solitude est plus meurtrière que l’obésité: que faire ?

Surveiller sa santé à tout âge avec les objets connectés