in

Saignement de nez : causes, conseils et prévention

© Peretz Partensky / Flickr
Saignement de nez : causes, conseils et prévention
noté 5 - 2 votes

N’importe qui peut saigner du nez mais certains individus sont plus fragiles face à ce phénomène, notamment les enfants de 2 à 10 ans et les adultes de 50 à 80 ans. À ces âges, les vaisseaux sanguins rompent plus facilement, surtout en hiver car l’air est plus sec. La plupart du temps, ces saignements de nez ne sont pas graves mais il vaut mieux savoir dans quels cas il peut être nécessaire de consulter un médecin. 

Saignement de nez : quelles causes ?

Deux types de saignements de nez sont à différencier :

  • les saignements antérieurs : dus à la rupture de vaisseaux sanguins situés à l’avant du nez, ils sont plus faciles à soigner,
  • les saignements postérieurs : ils ont pour origine la rupture de vaisseaux sanguins situés plus loin dans la cavité nasale, plus abondants, ils sont plus difficiles à stopper.

Dans les deux cas, la cause la plus fréquente est souvent un air trop sec, qui provoque une fissure des membranes de la cavité nasale. Le saignement de nez peut également être provoqué par l’irritation de l’intérieur du nez, par exemple à cause de l’utilisation excessive de produits spéciaux comme le spray nasal, d’allergies, de virus… Mais certains médicaments et drogues comme la cocaïne peuvent aussi irriter la muqueuse du nez.

Beaucoup plus rarement, ces saignements peuvent être dus à une maladie génétique, à un trouble de la coagulation sanguine ou à un cancer.

Comment arrêter un saignement de nez ?

Tout d’abord, il ne faut pas paniquer pour ne pas risquer d’empirer le phénomène. Pour éviter que le sang ne s’écoule dans la gorge, inclinez légèrement la tête vers l’avant. En utilisant le pouce et l’index, pincez la partie inférieure du nez pour appliquer une pression pendant 5 minutes. Si le saignement continue, renouvelez ce geste pendant 5 à 10 minutes.

N’insérez rien à l’intérieur du nez, ni mouchoirs, ni coton au risque d’irriter davantage les vaisseaux sanguins.

Comment prévenir les saignements de nez ?

Notamment en hiver lorsque l’air est plus sec, utilisez un spray à l’eau salée 2 à 5 fois par semaine. Si votre appartement ou maison est humide, peut-être devriez-vous investir dans un déshumidificateur. Si vous fumez, il est également conseillé d’arrêter car la fumée irrite les voies nasales.

Dans quel cas contacter un médecin ?

Si le saignement de nez dure plus de 30 minutes, appelez les urgences ou un médecin d’urgence afin qu’il détermine la cause de la rupture des vaisseaux postérieurs. Une intervention médicale peut être nécessaire.

Source

Articles liés :

Nez bouché : 6 remèdes naturels à tester

Nez ou peau qui gratte : voici les symptômes des allergies

7 conseils pour vous protéger vous et vos enfants de la pollution de l’air