in

Syndrome des jambes sans repos : symptômes et traitements

© DR
Syndrome des jambes sans repos : symptômes et traitements
noté 3.5 - 20 votes

Le syndrome des jambes sans repos, aussi appelé “syndrome d’impatiences”, se manifeste par un besoin irrésistible de bouger les pieds ou les jambes, généralement au moment du coucher ou au repos, assis ou allongé. 

D’où vient ce syndrome ?

Le syndrome des jambes sans repos est causé la plupart du temps par un facteur génétique. Les troubles psychiatriques ou le stress ne sont pas responsables de ce phénomène, mais le syndrome peut être exacerbé par ces facteurs.
De plus, on sait que les familles ayant déjà des cas de syndrome de jambes sans repos, ont davantage de risque de le transmettre aux enfants.

Par ailleurs, une carence en fer, même légère, peut être à l’origine des impatiences, ou syndrome des jambes sans repos. Mieux vaut consulter votre médecin qui devrait vous prescrire une prise de sang afin de vérifier que vous ne présentez pas de carence en fer. À défaut, il faudra adopter une alimentation riche en fer par exemple, en consommant plus régulièrement des légumes secs (lentilles, germe de blé) mais aussi des protéines végétales ou animales comme le bœuf, le boudin noir ou les haricots rouges.

Symptômes du syndrome des jambes sans repos

10% de la population française seraient atteints, à des degrés divers, de cette maladie neurologique chronique dont le mécanisme serait lié à un dysfonctionnement dopaminergique.
Voici ses symptômes :

  • le patient agite ses jambes pour soulager les symptômes,
  • il est parfois obligé de se lever et de marcher,
  • il ressent des picotements ou des fourmillements, des démangeaisons, des brûlures voire des douleurs. quand il ne bouge pas ses jambes,
  • des mouvements involontaires des jambes se produisent la nuit,
  • une dégradation du sommeil : le patient a du mal à s’endormir, parfois il se réveille plusieurs fois dans la nuit pour bouger les jambes, ce qui peut mener à l’insomnie et gêner la personne qui partage le lit,
  • fatigue en journée, somnolence diurne,
  • difficultés de concentration,
  • des troubles de l’humeur (irritabilité, voire dépression).

De la simple gêne au coucher aux douleurs ou aux troubles du sommeil invalidants, le syndrome des jambes sans repos peut affecter la qualité de vie de la personne qui en souffre.

Quels remèdes naturels ?

En matière d’homéopathie, le ZINCUM METALLICUM peut être prescrit par un médecin généraliste ou un homéopathe. Prenez-en en dilution, 7 à 9 H matin et soir durant trois mois.

Source

Articles liés :

Jambes lourdes : les remèdes naturels

Crise d’épilepsie : quelles causes, quels symptômes et comment réagir ?

5 exercices pour avoir des bras fermes