in

Tularémie : causes, symptômes et traitements

Crédits : Biscut/ istock Crédits : dotana/ istock

La tularémie est une maladie infectieuse dont les symptômes sont semblables à ceux de la grippe. Cependant elle peut dans certains cas entraîner des complications qui peuvent être dangereuses pour la santé. 

Quelles sont les causes de la tularémie ?

La tularémie est une maladie infectieuse dont l’origine est bactérienne. Le nom de la bactérie en question est Francisella tularensis. Cette bactérie se retrouve facilement dans notre environnement, particulièrement la ville. Elle fait preuve d’une très grande résistance au froid.

La contamination peut arriver par les moyens suivants :

  • Par la voie digestive
  • En cas de contact avec la peau
  • Par les voies respiratoires

Dans de rares cas, la morsure d’un animal infecté peut transmettre la bactérie. La contamination par une piqûre de moustique est également possible.

De plus, il faut être très vigilant à l’eau et les viandes contaminées : la bactérie peut y proliférer.

Moustiques remèdes naturels Docteur Tamalou
© FotoshopTofs / Pixabay

Quels sont les symptômes de cette maladie ?

Comme nous venons de le voir, il existe plusieurs modes de contamination. Ces derniers ont plusieurs symptômes en commun. Tout d’abord, la fulgurance d’apparition de la maladie. En effet, les symptômes commencent à se déclarer dans la semaine suivant la contamination. Concernant les symptômes en communs, ils sont les suivants :

  • La fièvre est la principale manifestation de la maladie
  • Le patient peut être parcouru de frissons
  • Des douleurs musculaires et une fatigue peuvent survenir

Puis, des manifestations sont également propres à la voie d’entrée de la tularémie et de sa virulence. Ainsi, la forme ulcéro-ganglionnaire revient le plus souvent. Elle se manifeste par l’apparition d’un ulcère cutané et d’une hypertrophie ganglionnaire.

Lorsque le point d’entrée de l’infection est l’œil, une conjonctivite peut être observée, tandis que par voie pulmonaire, une pneumonie peut survenir.

Dans les cas les plus extrêmes et heureusement les plus rares, la maladie peut se compliquer par une septicémie (une infection interne généralisée) ou une méningite.

Quels traitements existent ?

Le traitement habituel de la tularémie est antibiotique est doit être appliqué dès qu’un malade présente les symptômes. Les antibiotiques peuvent administrer par voie orale ou sous perfusion pour une durée située entre 14 et 21 jours.

Enfin, quand des abcès ganglionnaires ou cutanés sont constatés, la chirurgie peut être envisagé afin de les retirer.