in

Sclérose en plaques : causes, symptômes et traitement

© iStock
Sclérose en plaques : causes, symptômes et traitement
noté 5 - 1 vote

La sclérose en plaques reste une maladie très mystérieuse. Cette pathologie, qui est regroupée parmi les maladies auto-immunes (c’est-à-dire d’un dysfonctionnement du système immunitaire), touche plus de 100 000 personnes en France. Elle se déclare généralement à l’âge adulte. Handicapante, elle ne se révèle pas mortelle. Quels sont les symptômes et les traitements ? Voici, en cinq points, les enjeux de cette maladie.

Qu’est-ce que la sclérose en plaques ?

La sclérose en plaques (ou SEP) est une maladie qui touche le cerveau et la moelle épinière. Elle se traduit par un dérèglement de la myéline, la graine protectrice des fibres nerveuses.

Pourquoi les femmes sont beaucoup plus touchées que les hommes ?

La maladie touche essentiellement les femmes : trois-quarts de patients atteints sont en effet du sexe féminin. Cette tendance tendrait à se confirmer au fil des décennies. Dans les années 1950, autant de femmes et d’hommes présentaient les symptômes. À l’époque, les médecins interdisaient même aux femmes atteintes, d’avoir des bébés. On sait aujourd’hui qu’il n’y a aucun risque pour mener des projets de vie et fonder une famille.

Quels sont les symptômes ?

Les symptômes de la sclérose en plaques dépendent de la localisation des plaques dans le système nerveux central. Ils se manifestent toutefois par des poussées inflammatoires entrecoupées de phases d’accalmie pendant lesquelles la myéline se reconstitue en partie. Les personnes atteintes attestent de faiblesses musculaires, de troubles de l’équilibre, de la vision, du langage, voire éprouvent des paralysies.

Attention à ne pas s’alarmer pour un engourdissement ponctuel, des fourmillements dans un membre, la sensation d’eau qui coule sur la peau ou la sensation d’avoir une toile d’araignée sur le visage. Les symptômes de la sclérose en plaques s’expriment pendant plusieurs jours voire pendant plusieurs semaines. Dans ce cas-là, consultez un médecin généraliste, qui, si les troubles persistent, conseillera de vous tourner vers un neurologue.

sclérose en plaques
© Wikipédia

Quels sont les facteurs de risques de la maladie ?

Il ne s’agit pas d’une maladie héréditaire. Cependant, au sein d’une même famille, il est possible que plusieurs membres soient touchés par la SEP. On considère en effet qu’il existe une “susceptibilité” familiale, portée par de nombreux gènes.

Les scientifiques ont toutefois mis en évidence certains facteurs environnementaux qui favoriseraient le déclenchement de la maladie. Notamment la pollution et de façon plus globale, la vie urbaine. Ces modes de vie engendraient aussi une hausse du tabagisme et l’accès à davantage de junk-food. L’obésité renforcerait également les risques de contracter la sclérose en plaques.

Quels sont les traitements ?

Aucun traitement ne permet de guérir totalement la SEP, mais les médicaments mis sur le marché ces dix dernières années permettent d’atténuer la maladie. Ils offrent désormais une meilleure qualité de vie aux patients.

Il existe plus d’une quinzaine de traitements anti-inflammatoires (qui combattent l’inflammation du système nerveux) pour réduire la fréquence des poussées de la première phase de la maladie.

Source

Articles liés

Sclérose en plaque : quels sont les symptômes ?

Cannabis thérapeutique : 10 maladies soulagées grâce à la marijuana

Top 20 des plantes médicinales indispensables pour rester en bonne santé