in

5 conseils pour surmonter sa peur de l’avion

peur avion phobie conseils
© g-stockstudio / iStock
5 conseils pour surmonter sa peur de l’avion
noté 5 - 1 vote

L’été rime avec vacances, et parfois avec départ en avion. Si les voyages longs courriers se sont démocratisés ces dernières années, certaines personnes continuent d’avoir peur, voire de développer une phobie. Comment surmonter cette angoisse qui empêche de profiter à fond des vacances ? Voici nos 5 conseils pour appréhender votre vol avec sérénité. 

Si l’avion demeure le moyen de transport le plus sûr (avec moins de 1000 décès par an sur 2,5 milliards de passagers), il n’en reste que certains voyageurs ne sont pas rassurés. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : on estime qu’un Français sur dix souffrirait d’aviophobie, soit près de 7 millions de personnes.
> Lire aussi nos 6 astuces de grand-mère pour soigner le mal des transports

1. Accordez-vous une bonne nuit de sommeil

La fatigue est un facteur de stress supplémentaire. Inutile donc de surcharger le programme de la veille.
Une bonne nuit de sommeil sera accompagnée d’une alimentation allégée, où on évitera aussi de boire du café, du thé ou des boissons sucrées. On bannit aussi tout médicament somnifère ou tranquillisant qui accentue les angoisses.

2. Pensez à la sophrologie

La peur de l’avion est surtout orchestrée par une absence de contrôle. La plupart des personnes stressées par les voyages en avion ressentent alors des palpitations, ont le souffle court, l’impression d’étouffer, les mains moites, des frissons, des vertiges, des bouffées de chaleur… La sophrologie peut alors devenir une solution pour régler ces troubles. Pour cela, on inspire pendant 4 secondes par le ventre, puis on expire pendant 6 secondes. Cela représente environ 6 respirations par minute.

Si vraiment la sophrologie ne fonctionne pas, écoutez de la musique ou détendez-vous avec un jeu sur le téléphone. Ces distractions vous permettront d’oublier l’imminent décollage (qui – soit dit en passant – ne dure que trois minutes).

3. Prévenez le personnel de bord

Lorsque vous franchissez la porte d’embarquement, prenez contact avec le personnel naviguant. Les hôtesses et stewarts sont formés pour prendre en charge les personnes angoissées par l’avion. Pour faciliter vos échanges, pensez à réserver un siège côté couloir.

4. L’avion est un appareil sûr

La peur de l’avion est d’abord une appréhension de l’inconnu. Comme dit en introduction, les avions sont les moyens de transport les moins meurtriers, avec en moyenne deux accidents sur 1 million de vols ! Le nombre de vols ne cesse pourtant d’augmenter, mais ce taux reste stable depuis le début des années 2000.

Si vous êtes inquiets par les trous d’air et autres turbulences, sachez que l’avion flotte dans l’air, comme un bateau sur l’eau. Ses ailes permettent de planer, si bien qu’il peut même voler avec un seul réacteur si l’autre dysfonctionne. Ce fut d’ailleurs le cas en 2009, lors de l’atterrissage en urgence sur le fleuve Hudson à New York.

5. Les pilotes subissent régulièrement des examens médicaux

La profession pilote d’avion de ligne est l’une des plus contrôlées. Tous les ans, les pilotes subissent deux examens : l’un en simulateur de vol et l’autre en conditions réelles afin de surveiller leurs capacités physiques et psychiques. Les compagnies aériennes imposent, en outre, aux pilotes, une visite médicale approfondie une fois dans l’année.

Source

Articles liés :

4 fleurs de Bach qui vous aident à préparer les vacances

Comment éviter d’avoir mal aux oreilles en avion ?

20 rituels validés par la science pour se sentir mieux