in

Aérophagie : causes, symptômes et traitement

Crédits : grinvalds/ istock

Vous souffrez de ballonnements ? Vous ne pouvez pas vous empêcher de flatuler et d’éructer ? Vous souffrez peut-être alors d’aérophagie. En soi, cette « maladie » est bénigne. Elle peut toutefois être gênante au quotidien. Voici comment elle se forme et quelques conseils et traitements pour la stopper. 

Quelles sont les causes de l’aérophagie ?

Plus un phénomène physiologique qu’une véritable maladie, l’aérophagie peut avoir plusieurs origines. Le plus souvent, il s’agit d’une déglutition de l’air trop importante. Il faut savoir qu’à chaque déglutition, l’homme absorbe entre 2 et 3 ml d’air chaque jour. Et l’on fait cela entre 1 000 et 2000 fois par jour. Au total, nous engloutissant 2 à 4 litres d’air quotidiennement.

De là, seulement deux chemins possibles. Une partie de cet air sera évacuée sous forme de rot. La majeure partie des gaz rejoindra notre tube digestif. Mais lorsque cette quantité fermente et devient trop élevée, on parle alors de ballonnement ou de météorite. L’aérophagie est donc souvent due à un excès de déglutition, et en voici les causes :

  • Manger trop rapidement
  • Sucer son pouce
  • Mâcher un chewing-gum
  • Lorsque roter devient une habitude

D’autres raisons peuvent exister :

  • Les boissons gazeuses
  • Le stress
  • les alimente riche en fibres
  • Un excès de salive
  • Les aliments dits « aérés » comme les pommes, la meringue, le pain demie, etc,
crampe-estomac-ballonner
Crédits : nicoletaionescu/ istock

Quels sont les symptômes de l’aérophagie ?

La personne atteinte d’aérophagie se plaindra souvent de crampes abdominales et d’être ballonnée. Elle aura tendance à souvent somnoler après les repas. Dans de plus rares cas, son rythme cardiaque s’accélérera. Les éructations seront également fréquentes.

Tous ces symptômes sont bénins. Toutefois un médecin peut être consulté pour vérifier que ces symptômes ne cachent pas en réalité des maladies plus sévères comme l’ulcère gastrique, une gastrite ou plus rarement un cancer de l’estomac.

Quels traitements pour soigner l’aérophagie ?

Comme ce n’est pas véritablement une maladie, les traitements médicamenteux seront dans la plupart des cas à proscrire. On privilégiera donc deux autres grandes méthodes, qui sont la diminution de l’ingestion d’air et la réduction de la production de gaz.

Pour diminuer l’ingestion de la quantité d’air :

  • Limiter les chewing-gums et éviter de fumer
  • Pas de boisson gazeuse
  • Prenez votre temps lorsque vous mangez, mastiquez bien les aliments.
  • Ne grignotez pas entre les repas
  • L’homéopathie peut être une possibilité. Pour cela, renseignez-vous auprès de votre pharmacien.
  • Aromathérapie : certaines huiles essentielles peuvent apaiser vos ballonnements. À consommer par exemple avec un peu de miel.

Pour réduire la production de gaz :

  • Éviter les aliments fibreux : les crudités, le son, certains fruits secs en font partie
  • Consommer certaines plantes peut vous aider : le thym, le romarin, la menthe ou le basilic entre autres
  • Le charbon a la capacité de réduire les gaz dans les intestins.
  • En pharmacie, demandez de la siméthicone pour réduire ces gaz

L’aérophagie peut gêner votre quotidien, alors à bas les flatulences !