in

Allergie au sapin : causes, symptômes et prévention

© Pxhere
Allergie au sapin : causes, symptômes et prévention
noté 5 - 1 vote

D’après une étude menée par le Docteur Lawrence Kurlandsky et son équipe de chercheurs, les sapins naturels sont souvent à l’origine du déclenchement des symptômes d’une allergie saisonnière en hiver. Si vous remarquez ces symptômes, il faudra probablement penser au remplacement rapide du sapin de Noël naturel par un sapin artificiel.

Allergie au sapin : les causes

L’étude en question avait été publiée dans la revue scientifique américaine “Annals of Allergy, Asthma and Immunology” en 2011. Pour trouver les causes du déclenchement des symptômes de la rhinite allergique au moment de Noël, le Dr Kurlandsky et son équipe ont analysé 28 sortes de conifères sur lesquels ils ont remarqué la présence de 53 types de champignons différents.

Une autre étude parue en 2007 alertait de l’augmentation importante des moisissures dans les espaces intérieurs pendant les 14 jours suivant l’installation du sapin. Plus longtemps le sapin reste dans la pièce, plus les champignons se multiplient avec la chaleur. Or, ces moisissures sont responsables des symptômes de la rhinite allergique.

Quels sont les symptômes ?

L’allergie au sapin provoque les mêmes symptômes que la rhinite allergique saisonnière :

  • éternuements
  • nez qui coule ou nez bouché
  • yeux rouges, larmoyants
  • toux
  • respiration sifflante…

Il faut savoir que les personnes asthmatiques ou souffrant d’allergies saisonnières sont plus fragiles face à l’allergie au sapin.
Au-delà de 7 jours, les symptômes peuvent s’aggraver, c’est pourquoi il est conseillé de retirer le sapin naturel dès que possible.

Quel traitement ?

Consultez votre médecin si vous remarquez ces symptômes, qui pourront être traités avec des médicaments anti-histaminiques. Les personnes allergiques toute l’année ou presque peuvent prendre un traitement de fond pour limiter les symptômes.

Quels conseils de prévention ?

Si le foyer comporte des personnes asthmatiques ou allergiques, le meilleur moyen d’éviter l’allergie  au sapin est tout simplement de ne pas en amener un vrai à la maison et d’opter plutôt pour le sapin artificiel. Pensez également à vos invités si vous avez prévu un repas de fin d’année chez vous.

Si vous optez pour un “vrai sapin”, les chercheurs conseillent de le passer sous un jet d’eau froid et de nettoyer ses décorations avant de l’installer à l’intérieur, afin de limiter la prolifération des moisissures. Pensez également à bien aérer la pièce tous les jours pendant 10 à 15 minutes.

Source

Articles liés :

Nez ou peau qui gratte : voici les symptômes des allergies

Nez bouché : 6 remèdes naturels à tester

3 remèdes naturels contre le rhume des foins