in

Appendicite : causes, symptômes et traitement

© AntonioGuillem - iStock
Appendicite : causes, symptômes et traitement
noté 5 - 1 vote

L’appendicite est une inflammation brutale de l’appendice qui touche principalement les jeunes de moins de 20 ans. L’appendicite aiguë représente près de 30% des interventions en chirurgie digestive. Quels sont les symptômes de cette inflammation ? Comment est-elle traitée ?

L’appendice est un segment d’intestin qui mesure une dizaine de centimètres de long, il se situe au niveau de la première partie du gros intestin. Elle peut avoir plusieurs causes comme des résidus de matières fécales, un corps étranger ou une compression extérieure, qui peuvent provoquer une inflammation.
L’appendicite est bénigne mais elle peut entraîner des complications si elle n’est pas traitée dès les premiers symptômes. Elle peut se compliquer en abcès appendiculaire ou en péritonite (douleur insupportable dans l’estomac). Dans ces cas, l’opération chirurgicale doit être pratiquée en urgence dans les plus brefs délais.

Quels sont les symptômes de l’appendicite ?

Si vous manifestez plusieurs des symptômes suivants, consultez rapidement votre médecin ou les urgences. Une opération chirurgicale bénigne en urgence peut être nécessaire s’il s’agit d’une appendicite car l’inflammation peut entraîner des complications. Voici les principaux symptômes :

  • une douleur abdominale en bas à droite du nombril ou sous le foie,
  • une douleur intense comme une torsion ou une crampe, et qui augmente progressivement,
  • une fièvre peu élevée (entre 37,5 °C et 38,5 °C),
  • des nausées, des vomissements,
  • une constipation,
  • chez l’enfant de moins de trois ans : insomnie, agitation, diarrhée, perte d’appétit, fièvre élevée.

En cas de doute, consultez votre médecin ou les urgences si la douleur devient insupportable. Une échographie de l’abdomen ou un scanner est généralement préconisé. Si l’examen confirme le diagnostic de l’appendicite, une intervention chirurgicale sera nécessaire.

En quoi consiste l’opération de l’appendicite ?

L’opération de l’appendicite est appelée “appendicectomie”, elle consiste en l’ablation chirurgicale de l’appendice infecté. Le patient doit être à jeun afin d’être perfusé, ce qui permettra de l’hydrater et de lui injecter des antibiotiques et des antalgiques. Après avoir rencontré l’anesthésiste, l’opération peut être réalisée. Dans 95% des cas, la technique de la cœlioscopie est utilisée. Elle permet au chirurgien d’atteindre l’appendice par le biais de petites incisions (de 1 à 3 centimètres) et d’y introduire une mini-caméra et des instruments opératoires.

Le patient étant sous anesthésie générale, il ne ressent pas de douleur. Dans de plus rares cas (5%), le chirurgien doit pratiquer une ouverture au niveau de l’abdomen. Dès le lendemain, en l’absence de complication, il pourra sortir de l’hôpital. La voiture et le port de charges sont déconseillés pendant la première semaine suivant l’opération. De même, il faudra attendre 3 semaines après l’opération avant de reprendre le sport.

Source

Articles liés :

Fibrome utérin : catégories, symptômes et traitement

Cancer de l’estomac : facteurs de risque, symptômes et traitement

Douleurs intenses au bas-ventre : les causes graves possibles