in ,

Douleurs intenses au bas-ventre : les causes graves possibles

© iStock

Certaines femmes souffrent fréquemment de douleurs au niveau du bas-ventre, ou douleurs pelviennes, parfois aiguës ou chroniques. Les causes de ces douleurs sont nombreuses, c’est pourquoi il faut consulter un médecin. La vigilance est de mise car certaines douleurs peuvent être le signe de maladies ou d’affection graves.

Contractions et grossesse : un utérus contractile ?

L’utérus est constitué du myomètre, un muscle lisse qui se contracte spontanément au cours de la grossesse. Dès le quatrième mois de gestation, la femme enceinte peut commencer à ressentir des contractions et douleurs qui ne sont pas liées à l’accouchement ou aux mouvements de bébé (qui sont plus localisés là où les contractions s’étendent quant à elles plutôt à tout le ventre et le tendent). En soi, les contractions n’ont donc rien d’anormal et peuvent même passer inaperçues en dehors d’un examen obstétrical.

Toutefois, dans certains cas, elles peuvent être très fréquentes et se produire au moindre effort. Une contraction de l’utérus est considérée comme anormale lorsque l’on en dénombre plus de dix en une journée. On parle alors d’utérus contractile. Et comme avec tout symptôme ou douleur inhabituels, il ne faut pas attendre avant de consulter une sage-femme pour vérifier l’état du col de votre utérus. En effet, sans prise en charge rapide, cela peut provoquer un accouchement prématuré.

femme enceinte-Pixabay_Pexels
©️ Pexels / Pixabay

Pour limiter les contractions de l’utérus, les spécialistes préconisent alors souvent du repos à la future mère. Cela passe par un rythme de travail moins contraignant, des activités physiques moins intenses, moins de trajets longs en voiture pour limiter les vibrations et l’arrêt du port de charges lourdes.

Règles très douloureuses : une endométriose ?

Si vous souffrez fréquemment de douleurs aiguës au bas ventre pendant vos règles, ce peut être un signe d’endométriose. Consultez vote médecin. À chaque cycle de règles, l’utérus se tapisse d’une nouvelle muqueuse, prêt à recevoir un œuf s’il y a fécondation.
En l’absence de fécondation, cette muqueuse et l’ovaire non fécondé vont être évacués par le vagin via le sang des règles. Dans le cas d’une endométriose, cette muqueuse se développe en dehors de l’utérus, soit en s’expulsant par le col de l’utérus, entraînant des rapports sexuels douloureux, soit par les trompes de Fallope, touchant les ovaires ou  l’abdomen, provoquant ainsi des douleurs aiguës à chaque cycle de règles.

Cette maladie doit être traitée à temps car à terme elle peut entraîner une stérilité.

Douleur et règles en retard : une grossesse ?

En cas de douleur aiguë au bas ventre et de retard conséquent ou d’absence de règles, il peut s’agir d’une grossesse, d’une grossesse extra-utérine ou d’une fausse couche. Consultez immédiatement un médecin ou les urgences.

La grossesse extra-utérine doit être prise en charge avec la plus grande urgence car l’ovule, au lieu de descendre dans l’utérus, se niche dans une trompe de Fallope et peut grossir s’il est fécondé, entraînant de fortes douleurs et un risque d’hémorragie interne.

Douleur et fièvre : péritonite ou salpingite

Que vous soyez un homme ou une femme, si vous souffrez de douleur aiguë dans le bas ventre et de fièvre, consultez un médecin. Il peut s’agir d’un classique appendicite mais s’il n’est pas traité à temps de manière chirurgicale, celui-ci peut évoluer en péritonite, une infection du péritoine qui, non prise en charge, peut causer la mort.

Toutefois, chez la femme, il peut également s’agir d’une salpingite, auquel cas il faut consulter les urgences. La salpingite est une infection des voies génitales et des trompes de l’utérus. Du pus s’est formé et risque d’infecter le bassin. Les conséquences peuvent être graves, entraînant une stérilité ou des douleurs chroniques par la suite.

L’infection des trompes, ou la salpingite, est généralement causée par une infection sexuellement transmissible (IST). Le chlamydia et les gonocoques sont les principaux responsables des cas de salpingites, et donc souvent la conséquence de relations sexuelles non protégées, mais pas uniquement. Environ 70 à 80 % des stérilités d’origine tubaire sont dues au chlamydia.

Les autres causes graves de douleurs aiguës au bas ventre

Les autres causes potentiellement graves des douleurs aiguës dans le bas-ventre peuvent être nombreuses :

  • appendicite (hommes et femme)
  • hémorragie d’un kyste de l’ovaire (femmes)
  • cancer de l’ovaire (femmes)
  • colique néphrétique : un calcul descend le long des voies urinaires (surtout les hommes)

Si vous ressentez ces douleurs, consultez votre médecin rapidement.

Articles liés :

Quels remèdes naturels pour soulager des règles abondantes ?

Règles douloureuses : comment savoir si c’est une adénomyose ?

5 pommades maison pour soulager la douleur