in

Botulisme : causes, symptômes et traitements

© AKuptsova / pixabay
Botulisme : causes, symptômes et traitements
noté 3.5 - 2 vote[s]

Le botulisme est une infection grave touchant le cerveau, le circuit neuronal plus précisément. Conséquence de la contamination par la bactérie Clostridium botulinum présente dans certains aliments mal conservés, le botulisme est une maladie aujourd’hui rare, mais toujours mortelle si elle n’est pas prise en charge immédiatement.

Les causes de la maladie

Vous avez peut-être déjà entendu parler de la « toxine botulique » ou « botox», une substance utilisée en chirurgie plastique. Celle-ci permet de bloquer, ou d’empêcher le mouvement de certains muscles responsables de l’apparition des rides. Mais ce que vous ne saviez peut-être pas, c’est que c’est également cette toxine que produit la bactérie Clostridium botulinum.

L’agent pathogène, celui qui rend malade, responsable du botulisme est une bactérie appelée Clostridium botulinum (C. botulinum), celle-ci produit une toxine extrêmement puissante lorsqu’elle se trouve notamment dans des conserves mal préparées. Sur les sept types de botulisme connus aujourd’hui, quatre affectent l’homme : les types A, B, E, et F.

aliments périmés consommation
© ViktorCap / iStock

Les symptômes du botulisme

Entre la contamination est les premiers symptômes, il peut se passer quelques heures ou quelques jours, cela dépend le plus souvent du mode de contamination. Si celle-ci est partagée avec d’autres personnes (conjoints, amis), les symptômes pourront être similaires, mais d’intensité variable.

  • Problème de vue (mauvaise mise au point provoquant une vision floue) ;
  • Sécheresse buccale ;
  • Problème de déglutition et d’élocution ;
  • Parésie (perte de mobilité d’un membre) suivie d’une paralysie pouvant descendre jusqu’aux muscles respiratoires.

Dans les cas les plus graves, c’est justement la paralysie des muscles respiratoires qui provoque le décès du patient qui tombe alors en détresse respiratoire.

À lire aussi : L’hypoxie : causes, symptômes et prise en charge

Le botulisme chez l’enfant

Le botulisme infantile provoque chez le nouveau-né :

  • Anorexie ;
  • Altération des cris ;
  • Perte du contrôle de la tête ;
  • Constipation ;
  • Paralysie et une insuffisance respiratoire (dans les formes les plus graves).

Chez l’enfant, le botulisme est la conséquence de la colonisation de l’intestin par Clostridium botulinum. Cela dit, chez l’adulte, il sera provoqué par une intoxication alimentaire.

Attention : Le botulisme est mortel dans 5 à 10% des cas selon le type de toxine en cause, les  A et E étant à l’origine des formes les plus graves. Ce n’est donc pas une maladie à prendre à la légère. Dès les premiers signes, ou en cas de doutes, contacter un médecin.

toux enfant s'étouffe
© CDC Wkimedia

Traiter le botulisme

Le traitement du botulisme est symptomatique, c’est-à-dire qu’il sert à diminuer l’impacte des différents symptômes et évite leur aggravation. La sérothérapie (injection d’un sérum immunisant) est indiquée lors d’un botulisme sévère, mais elle n’est efficace que lorsqu’elle est administrée dans les 24 premières heures suivant l’apparition des symptômes.

Dans le cas du botulisme infantile, le médecin peut prescrire des antibiotiques. Ils permettront de détruire la bactérie logée dans le système digestif du nourrisson. Cela n’est cependant valable que pour cette forme.

La prévention repose sur le respect des règles d’hygiène lors de la préparation et de la conservation des denrées alimentaires. Ce sont ces règles strictes qui garantissent la santé de tous en empêchant la production de la toxine botulique.

Source

Articles liés :

Pourquoi ne faut-il pas donner de miel à des enfants de moins d’un an ?

Intoxication alimentaire : que manger après ?

Salmonellose : la des principales causes d’intoxication alimentaire ?