in

L’hypoxie : les causes, les symptômes et les traitements

©un-perfekt / Pixabay
L’hypoxie : les causes, les symptômes et les traitements
noté 5 - 1 vote[s]

L’hypoxie est un terme médical signifiant que les tissus de l’organisme ne sont plus alimentés correctement en oxygène. L’apport normal en oxygène dont nos organes ont besoin, n’est alors pas suffisant, et nos cellules sanguines ne sont pas correctement saturées. Cette hypoxie peut être générale ou bien localisée sur une zone de notre corps.

Sommaire

Les causes de l’hypoxie

L’hypoxie peut faire référence à une diminution de la quantité d’oxygène apportée aux cellules, ou bien à une incapacité que les tissus auront à utiliser et intégrer l’oxygène disponible. De plus, cette diminution de l’oxygène peut être localisée, l’on parlera alors de l’hypoxie :

  • Cérébrale : le cerveau ne reçoit pas assez d’oxygène ;
  • Foetale : déficit d’oxygène chez un foetus ;
  • Anémique : correspond à une diminution du taux de globules rouges dans le sang : comme le sang transporte l’oxygène, le patient sera en hypoxie ;
  • D’origine circulatoire : consécutive d’un problème de débit sanguin ;
  • Hypoxémique : baisse de la pression de l’oxygène dans le sang ;
  • Cytotoxique : provoquée par une modification des enzymes respiratoires, les tissus ne pourront alors pas utiliser l’oxygène mis à disposition.

En plus d’être localisée en des endroits différents, l’hypoxie peut avoir différentes causes. Il convient de savoir d’où provient la source d’un tel syndrome pour pouvoir éviter sa réapparition. Ainsi, une hypoxie peut être causée par :

  • L’anémie ;
  • Des maladies respiratoires comme l’asthme, les embolies pulmonaires, etc. ;
  • Des maladies congénitales du coeur ;
  • Une hémorragie ou un choc : le corps perdra du sang et de ce fait l’oxygène qu’il contient ;
  • Des insuffisances cardiaques ;
  • Une hypoventilation, où l’apport originel en oxygène n’est pas assez optimal ;
  • Une intoxication au monoxyde de carbone ;
  • Un empoisonnement, l’altitude ou un accident de décompression.
Cyanose ©James Heilman, MD : Wikimedia
Cyanose ©James Heilman, MD / Wikimedia

Symptômes et risques possibles

Les symptômes

Les symptômes de l’hypoxie sont souvent évidents. Certains sont à connaître et reconnaître immédiatement :

  • Nausées ;
  • Maux de tête ;
  • Hyperventilation (le corps du patient tente de restocker de l’oxygène) ;
  • Tachycardie (pouvant se conclure par un arrêt cardiaque) ;
  • Troubles du comportement, euphorie, désorientation ;
  • Cyanose : la peau du cou, des doigts, passe du blanc/rose à une couleur bleutée. Ce signe est souvent celui à remarquer en premier lieu.

Les risques possibles

L’hypoxie n’est pas à prendre à la légère. En effet, les risques qu’encourt un patient sont importants. L’oxygène permet aux différents organes de fonctionner, en cas d’apport trop faible, le patient risque des séquelles neurologiques graves, dont des troubles de la mémoire ou de la coordination. Mais dans les cas extrêmes de l’hypoxie, l’anoxie (l’absence d’oxygène dans les tissus) peut entraîner des insuffisances cardiaques, des lésions cérébrales irréversibles ou même le coma.

hyperbare BioBarica Pixabay
©BioBarica / Pixabay / Caisson hyperbare

Comment traiter l’hypoxie ?

Afin de traiter une hypoxie, les médecins doivent pouvoir localiser son origine, déterminer son évolution ainsi que sa gravité. De manière générale, ce syndrome est traité en administrant de l’oxygène au patient grâce à un masque, une sonde, une canule de trachéotomie (placée au niveau de la gorge), ou encore par caisson hyperbare. L’on utilise notamment cette méthode dans le traitement des intoxications au monoxyde de carbone. À l’intérieur, la pression est supérieure à la pression atmosphérique, ce qui a pour effet une plus grande oxygénation des tissus du patient.

Source

Articles liés :

La détresse psychologique en cause dans les maladies cardiovasculaires

Causes, symptômes et traitements de l’hypochondrie

La haute pression sanguine : causes, symptômes et traitements