in

La haute pression sanguine ou l’hypertension : causes, symptômes et traitements

© Rawpixel / Pixabay
La haute pression sanguine ou l’hypertension : causes, symptômes et traitements
noté 5 - 1 vote

La haute pression sanguine ou l’hypertension artérielle renvoie à une augmentation de la pression du sang dans les artères (des vaisseaux sanguins transportant le sang d’un organe à un autre). Dans certaines situations, cette hypertension peut être normale, mais lorsqu’elle dure dans le temps (l’on dit qu’elle devient chronique) elle devient dangereuse pour la santé de la personne. Elle devient alors un facteur de risque dans l’apparition d’autres maladies. Voyons ensemble les causes, symptômes et traitements possibles de l’hypertension artérielle.

Les causes de l’hypertension artérielle

D’après l’Organisation mondiale de la Santé, 40 % des adultes de plus de 25 ans dans le monde présentaient une hypertension artérielle en 2008, et ces chiffres ne cessent d’augmenter. L’hypertension se caractérise par une haute pression du sang dans les artères. Lors d’une haute pression sanguine, les vaisseaux sanguins sont soumis de manière incessante à une pression sanguine beaucoup trop grande.
Il faut cependant comprendre que l’hypertension peut avoir de multiples causes et facteurs. Il est possible de les ranger dans différentes catégories :

  • Facteurs sociaux : mondialisation, urbanisation, vieillesse, revenus, éducation, logement ;
  • Facteurs de risque comportementaux : surconsommation d’alcool, tabagisme, mauvaise alimentation, absence d’activités physiques ;
  • Maladies cardio-vasculaires : infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral, insuffisance cardiaque ;
  • Facteurs de risque métaboliques : obésité, diabète, apnée du sommeil ;

D’autres pistes sont également à prendre en compte comme les facteurs génétiques et psychologiques. En effet, le stress joue un rôle aggravant dans l’apparition de l’hypertension artérielle. Lorsque vous êtes stressés ou en état de stress, votre pression artérielle va augmenter, puis diminuer une fois l’élément stressant disparu. Cependant, si vous êtes constamment soumis au stress, votre pression sanguine ne diminuera pas et vous risquez de développer une hypertension artérielle chronique.
D’autres causes sont encore à noter comme “l’effet blouse blanche” qui correspond à une augmentation de la pression lorsque l’on voit un médecin. Les femmes, lors de leurs grossesses, peuvent également présenter une hypertension. Celle-ci cessera après la naissance de l’enfant.

médecine outils ustensiles santé mondiale
© Unsplash, RawPixel.com

Par quels symptômes s’exprime l’hypertension ?

Les symptômes

L’hypertension artérielle est difficile à détecter. En effet, elle se trouve être asymptomatique, ce qui signifie qu’elle ne produit pas de symptômes chez le patient. Cependant, lorsque l’hypertension est forte, ou de très longue durée, des signes peuvent être détectés :

  • Céphalée (maux de tête au niveau de la nuque) ;
  • Fatigue importante ;
  • Vertiges ;
  • Saignement de nez ;
  • Acouphènes ;
  • Palpitation cardiaque ;
  • Fourmillement dans les mains et les pieds.

Comment mesurer une hypertension artérielle ?

La tension artérielle se mesure en millimètre de mercure, soit en mmHg. Vous trouvez habituellement deux chiffres représentant cette mesure, par exemple la pression normale : 120/80.

  • 120 mmHg représentent la pression systolique, c’est lorsque le coeur se contracte et envoie le sang aux différents organes du corps ;
  • 80 mmHg représentent la pression diastolique, qui correspond à la pression la plus faible dans les vaisseaux sanguins à la fin du battement cardiaque.

L’hypertension sera définie lorsque la pression systolique dépassera 140 mmHg et la pression diastolique 90 mmHg. Même si la pression artérielle peut dépasser les niveaux normaux lors d’efforts ou de stress sans avoir de répercussions, une exposition prolongée à ces niveaux-ci peut endommager les artères. L’hypertension est donc un phénomène à surveiller avec beaucoup d’attention.

La haute pression sanguine peut avoir trois stades définis par la Haute Autorité de Santé. Ils seront alors mesurés par le spécialiste de la santé en fonction de leurs valeurs systoliques et diastoliques :
  • Stade 1 : pression systolique comprise entre 140 et 159 mmHg et/ou diastolique entre 90 et 99 mmHg ;
  • Stade 2 : pression systolique comprise entre 160 et 179 mmHg et/ou diastolique entre 100 et 109 mmHg ;
  • Stade 3 (ou sévère) : pression systolique supérieure à 180 mmHg et/ou diastolique supérieure à 110 mmHg.

Attention : ces mesures ne peuvent aboutir à un diagnostic d’hypertension artérielle dans le seul cas où elles sont réalisées par un médecin, ou un professionnel de la santé. Ces valeurs ne sont données qu’à titre indicatif. 

Comment traiter l’hypertension ?

hypertension-pixabay
© Pixabay

Traiter la haute pression sanguine n’est pas une chose facile. En effet, après avoir été diagnostiquée, celle-ci doit être impérativement prise en charge par un spécialiste de la santé. Ce dernier pourra aiguiller le patient sur une méthode de traitement et assurer un suivi.

Pour certaines personnes, un changement de mode de vie permet une amélioration de la tension artérielle. Moins de stress, une meilleure alimentation, une activité physique quotidienne, ces éléments peuvent constituer une aide dans le rétablissement d’une tension normale.
Si le changement de mode de vie ne suffit pas, un médecin peut alors prescrire des médicaments antihypertenseurs. Ce genre de médicament peut réduire l’activité cardiaque ou permettre une dilatation des vaisseaux sanguins.
Il est toutefois important de noter que l’OMS rappelle que l’autosurveillance est recommandée. En effet, il existe aujourd’hui des outils de mesures portables qui permettent une surveillance à domicile d’une pathologie comme celle de l’hypertension artérielle.

Enfin, sachez qu’il existe des méthodes naturelles permettant de réduire l’hypertension, tout en continuant l’autosurveillance. Vous pouvez notamment prendre du jus de betterave, des infusions de pâquerettes ou encore de guis jusqu’à deux fois par jour.

Articles liés :

Chute progressive de la tension artérielle : qu’est-ce que cela signifie ?

Pourquoi faire une cure de soufre organique ?

Hypertension artérielle : les 3 meilleurs aliments