in

Chancre mou : causes, symptômes et traitements

Crédits :Business/ istock

Également connu sous le nom de chancrelle ou chancre de Ducrey, le chancre mou est une maladie sexuellement transmissible ou MST elle se manifeste chez l’homme par l’apparition de bubons ou ulcère au niveau du pénis. 

Quelles sont les causes du chancre mou ?

Le chancre mou est une infection sexuellement transmissible. Elle est provoquée par une bactérie connue sous le nom de bacille de Ducrey. L’agent infectieux en question se transmet dnc lors d’un rapport sexuel, quel que soit le type, entre deux partenaires.

Cette infection peut toucher aussi bien l’homme que la femme, mais les manifestations de la maladie seront différentes selon le sexe. Ainsi, le chancre mou sera généralement plus douloureux chez l’homme.

cystite-femme-infection-urinaire
Crédits : Doucefleur/ istock

Quels sont les symptômes de cette maladie ?

Le temps d’incubation du chancre mou est relativement court, puisqu’il dure généralement entre 2 et 5 jours. Dans certains cas cependant les symptômes ne se manifestent pas avant deux semaines. Les deux symptômes principaux du chancre mou sont les suivants :

  • Une ulcération de la peau qui se manifeste par l’apparition de petites lésions au niveau des organes génitaux externes de l’homme, comme le gland ou le prépuce. Chez la femme, elles se situeront plus au niveau du vagin. Ces lésions peuvent également apparaître au niveau de l’anus.
  • Une adénopathie, c’est à dire un gonflement des ganglions lymphatiques, ce qui peut aboutir à un abcès.

Quel traitement existe-t-il ?

Dans la plupart des cas, un traitement à base d’antibiotiques est recommandé. Plus tôt le traitement commencera, plus vite le patient s’en remettra. Lorsque des abcès et autres bubons sont présents, il peut également être nécessaire de pratiquer une incision chirurgicale afin de les faire dégonfler.

En complément, il est important que dans les trois mois suivants la contraction du chancre mou, le patient subisse un test sérologique de la syphilis ainsi que du VIH. Tous les partenaires sexuels ayant eu un rapport avec le patient dans les 10 jours précédant le début de la maladie doivent également se faire tester.