in

Coma : un test pour déterminer l’état de conscience des patients ?

coma - hôpital
© Parentingupstream / Pixabay
Coma : un test pour déterminer l’état de conscience des patients ?
noté 3 - 2 vote[s]

L’Inserm, Institut national de la santé et de la recherche médicale, a récemment publié les résultats d’une étude qu’elle a mené auprès de 127 patients dans le coma âgés de 17 à 80 ans. L’objectif était de déterminer l’état de conscience de ces patients à l’aide d’un simple test auditif. 

En quoi consiste ce test ?

Les chercheurs de l’Inserm ont analysé la modification des battements du cœur en réponse à une stimulation sonore. Ce test consiste à faire écouter au patient des séquences sonores répétitives accompagnées de quelques variations. Les chercheurs ont étudié si pendant ces variations, le rythme des battements cardiaques changeait. Selon eux, lorsque c’est le cas, cela traduirait que le patient est conscient des bruits qui l’entourent et que son pronostic d’état de conscience est meilleur.

On distingue généralement l’état végétatif, dans lequel le patient est éveillé mais non conscient, de l’état de conscience minimale, qui implique un certain degré de conscience. Cette catégorisation permet d’établir un pronostic sur la sortie éventuelle du coma. Mais les outils généralement utilisés pour déterminer l’état de conscience d’un patient sont souvent lourds, comme l’électroencéphalogramme (EEG), l’IRM fonctionnelle ou le PET-scan, et les analyses sont parfois complexes.

C’est pourquoi le test développé par les chercheurs de l’Inserm est si prometteur, car il est simple à réaliser. Après avoir analysé les données de 127 patients en état végétatif ou de conscience minimale, ils ont constaté que le rythme cardiaque était modifié par la stimulation auditive uniquement chez les patients en état de conscience minimale.

D’autres études à venir

Les chercheurs ont affirmé que les résultats de ces tests auditifs et cardiaques sont complémentaires des résultats obtenus avec l’électroencéphalogramme. L’association de ces deux tests amélioreraient la qualité du pronostic de l’état de conscience d’un patient.

À l’avenir, d’autres études vont se concentrer sur l’interaction d’autres signaux physiologiques modulés sur les processus conscients (respiration, dilatation des pupilles) dans le but de toujours mieux évaluer cet état de conscience des patients dans le coma.

Source

Articles liés :

10 maladies qui peuvent tuer en moins de 24 heures

Insuffisance cardiaque : 4 symptômes à connaître d’urgence

Cancer du col de l’utérus : 3 symptômes à connaître d’urgence !


Avatar

Écrit par Coline Mionnet, rédactrice santé

Passionnée, entre autres, par les thèmes sciences, environnement et santé, je m'efforce de rechercher des sujets utiles et des sources sérieuses.
Après des études en droit de l'environnement et en tourisme, j'ai finalement choisi la presse, qui satisfait davantage ma curiosité.