in

Dyspareunie : types, causes, traitements

Crédits: IStock/skynesher

La dyspareunie concerne 20% des femmes et peut devenir un frein au bon fonctionnement d’un couple, car elle touche à la sexualité, l’un des piliers d’une relation forte. Ce trouble se traduit par des douleurs dues à une forte contraction des muscles du plancher pelvien, ce qui rend toute pénétration impossible. Cela peut être aussi problématique pour toute autre introduction comme celle d’un tampon ou lors d’un examen gynécologique. Découvrez les types de dyspareunie, leurs causes et les traitements possibles.

Les types de dyspareunie

Il existe deux types principaux de dyspareunie : la première, la dyspareunie primaire, se nomme ainsi lorsque les douleurs apparaissent pendant les premiers rapports sexuels tandis que la seconde, la dyspareunie secondaire, survient quant à elle à un moment de la vie de la femme.

Enfin, on dénombre deux autres types de dyspareunie. La dyspareunie superficielle concerne des douleurs apparaissant au moindre contact avec le vagin lors de la pénétration. La dyspareunie profonde concerne quant à elle des douleurs ressenties pendant l’acte sexuel dans le fond du vagin.

troubles sexuels
Crédits : IStock / fizkes

Les causes

Tout d’abord, les causes peuvent être d’origine médicale lorsqu’il y a une rétroversion de l’utérus. Il est alors penché dans l’autre sens et positionné vers l’arrière, dans l’axe du vagin en direction du rectum. Cette malformation anatomique concernerait 20 à 30% des femmes.

L’endométriose peut également être une des raisons à ces douleurs. Cette pathologie touche une femme sur dix, ce qui est donc fréquent.

Les douleurs peuvent en outre être la réaction à un traumatisme d’ordre psychologique comme un viol ou une fausse couche.

Enfin, des problèmes gynécologiques tels qu’un fibrome ou une infection comme la mycose, l’herpès ou une inflammation vaginale peuvent être à l’origine de douleurs. Par ailleurs, les sécheresses vaginales influent et provoquent des douleurs.

Mid adult woman sitting home alone, worried.
Crédits: IStock/valentinrussanov

Les traitements contre la dyspareunie

Les traitements reposent sur une prise en charge multidisciplinaire. Dans un premier temps, il est indispensable de comprendre l’origine des douleurs. S’il s’agit d’une infection, des traitements appropriés peuvent être trouvés. En cas d’endométriose, un traitement est envisagé, voire une intervention chirurgicale.

S’il s’agit d’un problème psychologique ou dans le cas d’un long traitement, une prise en charge par un kinésithérapeute, un sexologue et un psychologue doit être envisagée. En effet, ce type de problème touche à l’intimité de la personne et du couple. Cela joue sur le moral et peut entraîner une perte de confiance en soi, ce qui peut briser un ménage.

Sources :