in

Le konjac : bienfaits, utilisations et contre-indications de cet allié minceur

© iStock

Le konjac est un ingrédient de base de la cuisine asiatique depuis plus de 2000 ans. Aujourd’hui, cette racine classée parmi les 100 meilleures méthodes pour perdre du poids au Japon est surtout reconnue pour être un allié minceur zéro calorie aux vertus détox. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur cette plante indiquée en cas de régime.

Les bienfaits du konjac

konjac
© iStock

Certes, le konjac ne contient ni vitamines ni minéraux et il est neutre en goût ! Du coup, il doit être mangé dans le cadre d’une alimentation équilibrée pour éviter les carences. Néanmoins, les différents avis sur le konjac relèvent toujours les mêmes avantages de cette racine pour régime peu calorique (9,6 kcal/100 g).

  • C’est la meilleure source naturelle de fibres.
  • D’ailleurs, son glucomannane, une fibre soluble, absorbe 100 fois son poids en eau et se gélifie. C’est pour cela que l’industrie agroalimentaire l’utilise comme additif épaississant et gélifiant dans ses préparations depuis très longtemps. Devenu visqueux, il gonfle dans l’estomac et piège les graisses et sucres. Il favorise aussi la sensation de satiété tout en supprimant les petites fringales.
  • En outre, il nettoie l’intestin en capturant et aidant à éliminer les toxines. Et en plus, c’est un prébiotique qui régule le transit intestinal en nourrissant les micro-organismes présents dans notre intestin. Il va ainsi calmer les ballonnements et la constipation.
  • Qui plus est, c’est un coupe-faim efficace, ce qui lui a valu l’autorisation des autorités européennes d’afficher l’allégation selon laquelle il favorise la perte de poids.
  • Enfin, cet aliment minceur stabilise la glycémie et le taux de cholestérol (total et LDL).

Les utilisations du konjac

plat à base de nouilles crevettes konjac shiratakis
©  Pixabay/Sarah4385

On le retrouve sous plusieurs formes et il résiste très bien à la chaleur, ce qui le rend facile à utiliser et cuisiner. Entre vermicelles, nouilles, riz, poudre, gelée, farine ou bloc, vous n’aurez aucun mal à l’incorporer à vos plats (salades, ragoûts, gratins…). Les shiratakis (pâtes de konjac à rincer, ébouillanter et re-rincer) peuvent notamment servir d’accompagnements. En outre, il y a également les classiques gélules coupe-faim à prendre en guise de compléments alimentaires avec beaucoup d’eau.

Précautions d’emploi

se regarder dans le miroir régime poids
© iStock

Rappelez-vous toujours qu’il n’existe pas de produit miracle pour maigrir. La prise de konjac doit donc s’inscrire dans un mode de vie équilibré, notamment parce qu’il ne supprime pas les mauvaises habitudes alimentaires (grignotages) et l’effet yoyo. De plus, n’en abusez pas en quantité ou en faisant une cure trop longue. Vous risqueriez une déminéralisation de votre organisme à cause de sa richesse en fibres ! En outre, cette racine peut altérer la biodisponibilité des principes actifs de vos médicaments. Il faut donc espacer de 3h la consommation de konjac avec la prise d’un médicament. Enfin, cet aliment est contre-indiqué en cas d’occlusion intestinale. En cas de diabète, de traitement médicamenteux ou de doute, demandez l’avis de votre médecin avant de débuter une cure.

Articles liés :

Perdre du poids sans efforts : 26 astuces efficaces

6 brûle-graisses naturels pour mincir facilement

5 aliments surprenants pour maigrir